Canada : Quandri fournit des bots pour aider les assureurs

0
396

L’insurtech Quandri, basée à Vancouver, a expérimenté l’idée de fournir des bots en tant que service aux petites et moyennes entreprises dans un tas de secteurs différents avant de se lancer dans l’assurance il y a un an et demi.

Son cofondateur et PDG, Jackson Fregeau, a déclaré qu’après avoir travaillé avec ses premiers courtiers, il a réalisé assez rapidement à quel point ce type de travail dans le secteur de l’assurance était problématique. Focus avec Betakit.

La mission de la startup technologique

Lancée en 2021, la jeune pousse construit des bots pour automatiser les tâches chronophages, répétitives et manuelles dans l’industrie de l’assurance extrêmement gourmande en transactions. À ce jour, Quandri affirme avoir déjà fait économiser aux compagnies d’assurances de toute l’Amérique du Nord des milliers d’heures de perte de productivité.

L’activité de la société s’est développée lorsque les acteurs du secteur ont été contraints de numériser pendant la pandémie, de devenir plus ouverts et capables d’adopter de nouvelles solutions, et ont été confrontés à un marché du travail tendu. Ses bots se sont alors avérés être une option attrayante.

Un développement rapide dans un contexte spécifique

Jackson Fregeau a également déclaré que Quandri a connu une croissance folle depuis que la startup a commencé à investir dans les ventes et le marketing en début d’année 2022. Cette année devrait ainsi se clôturer avec des revenus dix fois plus élevés qu’en 2021.

Pour suivre le rythme de la demande, l’entreprise a conclu un financement de démarrage d’environ 1,5 million de dollars pour élargir son équipe et recruter des ingénieurs spécialisés en langage de programmation Python et en machine learning.

Compte tenu de la tension actuelle du marché du travail et de la nécessité pour de nombreuses sociétés de réduire leurs coûts et de fonctionner plus efficacement dans ce contexte de ralentissement, le PDG s’attend à ce que la demande d’outils automatiques et robotiques reste forte.

Entre robotisation et concurrence

Quandri sert actuellement des courtiers au Canada et des agents aux États-Unis avec trois produits robots :

  • le premier se concentre sur le routage des politiques vers les bons comptes ;
  • le second, sur l’identification, la dénomination et la catégorisation des documents ;
  • le troisième, sur le processus de renouvellement, examinant les politiques précédentes et actuelles pour générer un rapport pour les clients.

Au Canada, il existe d’autres insurtechs qui se concentrent sur l’automatisation de certaines parties de l’industrie de l’assurance, mais selon son PDG, Quandri est principalement en concurrence avec des entreprises d’externalisation des processus métier qui sous-traitent généralement des tâches répétitives à des travailleurs humains dans d’autres juridictions et pays.

Par rapport à ces sociétés, Quandri peut exécuter ces mêmes tâches de manière automatisée et moins coûteuse, sans erreur ni formation, tout en fournissant des informations sur le travail en cours.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P