Indonésie : PasarPolis révolutionne l’assurance

0
415

Cleosent Randing est le fondateur et le PDG de PasarPolis, une insurtech indonésienne qui a déjà servi un milliard de polices à 80 millions de clients. Elle s’est développée en Asie du Sud-Est et s’est également associée au marché en ligne Shopee et au fabricant de smartphones Xiaomi pour fournir une assurance. Cleosent Randing donne son avis auprès de Rest of world.

Les raisons du faible nombre de personnes assurées en Indonésie

Le facteur le plus important est le manque de connaissances en matière d’assurance, car la plupart des gens ne sont tout simplement pas conscients de l’importance d’une couverture. En Indonésie, de nombreuses personnes ont tendance à être réticentes à souscrire une protection d’assurance. Pour les familles à faible revenu, cela signifie malheureusement que même de petits accidents comme un téléphone cassé ou un voyage soudain aux urgences peuvent avoir un impact considérable sur leurs économies s’ils ne parviennent pas à se protéger.

PasarPolis éduque en permanence le marché, en se concentrant sur l’amélioration des connaissances assurantielles. Ce sera l’une de ses principales priorités au cours de l’année à venir, en particulier dans le contexte de la prise de conscience croissante de la protection quotidienne en raison de la pandémie.

Les stratégies poursuivies par PasarPolis

L’insurtech s’attaque à la stigmatisation des défis souvent liés à l’assurance : coûts élevés des primes, manque d’accessibilité et processus compliqués de l’achat à la gestion des sinistres. PasarPolis résout ces problèmes avec la technologie.

En se spécialisant dans la micro-assurance, son équipe est en mesure de fournir des solutions de couverture à bas prix pour tout type de risque, des accidents aux gadgets cassés. Elle a créé un système intégré qui lui permet de distribuer des assurances par le biais de canaux partenaires, tels que des applications de covoiturage (Gojek), des entreprises de commerce électronique (Shopee, Bukalapak, Lazada, Blibli et Pegipegi), des entreprises fintech (Dana, Home Credit), des entreprises d’électronique grand public (Xiaomi et ITGallery), des entreprises de meubles (Ikea) et des plateformes de voyage (Traveloka).

Pour des plateformes comme Shopee, une assurance est considérée comme une proposition de valeur supplémentaire pour stimuler davantage les ventes d’appareils. Les taux de souscription ont progressivement augmenté d’un mois sur l’autre. La technologie en général a également permis d’offrir à l’insurtech une meilleure expérience client. La plateforme de PasarPolis basée sur le cloud lui donne la possibilité de s’intégrer rapidement auprès des partenaires et aide aussi à traiter les sinistres plus efficacement. 80 % d’entre eux sont résolus en 18 secondes.

Le fonctionnement du modèle d’assurance « mitra » de PasarPolis

Pendant des décennies, les agents d’assurance ont indéniablement été le canal de distribution le plus dominant et le plus connu pour les produits d’assurance en Indonésie. C’est pourquoi PasarPolis a décidé d’exploiter un modèle différent, où les agents hors ligne, tels que les propriétaires de boutiques familiales (mitras), peuvent faciliter les achats d’assurances sur la plateforme numérique. Cela a aidé la jeune pousse à toucher les Indonésiens qui n’avaient pas facilement accès à l’économie digitale. Avec plus de 60 000 mitras intégrées à sa plateforme, ce modèle a réussi à faire d’elle l’une des agences à la croissance la plus rapide d’Indonésie en 2021. Elle a pu multiplier par cinq le nombre de polices qu’elle vend par mois.

À terme, son objectif est de révolutionner le marché de l’assurance en Indonésie. Son équipe savait qu’elle devait avoir une présence de distribution numérique dans le pays. La collaboration avec les mitras lui a permis de s’assurer que ses produits sont profondément intégrés dans les activités quotidiennes de ses clients.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P