Pack anti-inflation : les assureurs engagés… à faire leur possible

0
589

L’inflation et le pouvoir d’achat sont des problématiques qui intéressent… et angoissent tous les Français ou presque. Lors d’une réunion au ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, les assureurs ont proposé au gouvernement un « pack anti-inflation ». Ils s’engagent à faire tout leur possible pour contenir l’évolution des primes moyennes de l’assurance du quotidien des Français et proposent différentes mesures ciblées, en faveur notamment des jeunes en recherche d’emploi. Des mesures détaillées par France Assureurs.

Depuis le début de l’année, la France a connu une succession d’événements climatiques majeurs, de la grêle à la sécheresse en passant par les tempêtes, occasionnant 1,4 million de sinistres pour un coût estimé aujourd’hui à 5,2 milliards d’euros.

En parallèle, les coûts de réparation explosent à cause de l’inflation, du pare-brise à la tuile de toit qui voit son coût augmenter d’environ 30 %. Dans ce contexte difficile, les assureurs se mobilisent pour protéger au maximum le porte-monnaie des Français.

Des mesures pour les jeunes en recherche d’emploi

À l’issue de la réunion du 20 septembre 2022 entre Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique et les représentants du secteur, les assureurs s’engagent à faire tout leur possible pour contenir l’évolution des primes moyennes de l’assurance du quotidien des Français sous l’inflation sur 2022 et 2023.

La mobilisation des assureurs via des mesures collectives et individuelles contribuera à ce que l’évolution de l’indice INSEE du prix de l’assurance reste sous l’inflation sur 2022 et 2023. Les assureurs ont détaillé certaines mesures collectives visant à défendre le pouvoir d’achat des jeunes à la recherche d’un emploi, notamment une remise de 100 euros sur leur contrat d’assurance auto et l’extension du contrat d’assurance santé des parents aux jeunes en recherche d’emploi.

S’attaquer aux racines de l’inflation

D’autres mesures, assureur par assureur, viendront renforcer ce « pack anti-inflation ». Par exemple, le blocage des cotisations pour certains contrats d’entrée de gamme ou encore le versement d’aides financières. À court terme, des travaux vont être lancés sous l’égide du ministre avec l’ensemble des parties prenantes pour s’attaquer aux racines de l’inflation des coûts de réparation à la suite d’un sinistre automobile et proposer des pistes d’évolution.

 » L’année 2022 sera à n’en pas douter une « annus horribilis » en matière de catastrophes naturelles. Par ailleurs, nous constatons depuis plusieurs mois une explosion des coûts de réparation des sinistres du fait de l’inflation du coût des matériaux et des pièces de remplacement. Dans ce contexte, les assureurs sont aux côtés de leurs assurés pour traverser cette période difficile  » souligne Florence Lustman, présidente de France Assureurs.

 » C’est le sens des propositions que nous rendons publiques pour défendre le pouvoir d’achat des Français. Nous pensons qu’il est également nécessaire de s’attaquer aux causes structurelles de l’inflation des coûts de réparation, en encourageant par exemple l’utilisation de pièces de réemploi et plus généralement le développement de l’économie circulaire, encore trop peu structurée dans notre pays. Il est aussi nécessaire de supprimer la carte verte désormais désuète.  »

Des gels de tarifs supplémentaires à la Matmut

Certains assureurs vont au-delà des mesures du « pack anti-inflation ». C’est notamment le cas du groupe Matmut avec des efforts particuliers envers certains publics. Ainsi, la Matmut gèle les tarifs de son contrat assurance habitation Matmut étudiants, les étudiants étant particulièrement fragilisés par la crise sanitaire puis par l’inflation qui s’établit à un niveau record.

Par ailleurs, les contrats d’assurance scolaire n’augmentent pas non plus sur 2023, une mesure à destination des familles. Tarifs gelés également pour les automobilistes roulant en voiture électrique, afin de contribuer à un par automobile plus propre.

En faveur des adhérents touchés par le Covid long, un programme ambitieux et inédit d’accompagnement qui se cumulera avec la reconduction pour tous les adhérents et sans surcoût du forfait solidaire d’aide psychologique (remboursement de quatre séances de 60 € avec un psychologue). Au-delà de la forte modération des cotisations santé – ces deux mesures n’impacteront pas les tarifs – la Matmut entend ainsi contribuer concrètement en faveur d’une meilleure accessibilité pour tous à des soins de qualité.

Autant de mesures qui devraient être appréciées des assurés, parmi lesquels beaucoup recherchent des sources d’économies dans le contexte actuel.

Sources : communiqué de presse France Assureurs, communiqué de presse Matmut

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P