La réalité augmentée, innovation précieuse pour l’assurance

0
595

L’article de Füture nous informe que selon GlobalData, la réalité augmentée (RA) débouchera sur un marché de 152 milliards de dollars en 2030 et ses usages dans le secteur de l’assurance ne feront que croître.

Comme le souligne son rapport intitulé Augmented Reality (AR) in Insurance, la demande pour cette technologie parmi les assureurs a été catalysée par la COVID-19 et la nécessité d’effectuer des inspections à distance. Celui-ci révèle aussi la sollicitation croissante de technologie RA par les assureurs pour lutter contre les défis de l’industrie, tels que le risque sanitaire, le changement climatique et la numérisation rapide des jeunes générations.

Un analyste associé chez GlobalData, Amrit Dhami, explique que la pandémie a contraint les assureurs à commencer à utiliser la technologie RA sous la forme de plateformes d’inspection compatibles. Celles-ci permettent aux assureurs d’effectuer des vérifications à distance approfondies.

Des services à distance augmentant la performance

De plus, le spécialiste peut se servir de l’outil dans une transmission vidéo en direct avec le client pour marquer des points spécifiques, superposer du texte et des pointeurs pour le guide, ou mesurer des distances réelles à l’écran.

En outre, il ajoute que si un ingénieur ou un expert des risques est nécessaire sur site, ils peuvent utiliser les lunettes intelligentes RA pour être guidés en toute sécurité par des collègues extérieurs à la zone afin de minimiser le nombre d’agents nécessaires sur les lieux, le temps que la collaboration soit maintenue.

Il conclut sur le fait que la pandémie a laissé un héritage d’opérations à distance et ce n’est pas surprenant compte tenu de la façon dont cela peut réduire considérablement le temps de déplacement, les coûts et les émissions pour les entreprises. Pour les assureurs, les inspections de la plateforme de services continueront à rationaliser le processus de gestion des sinistres et permettront aux professionnels d’offrir un meilleur service client.

Les usages face au changement climatique

Le rapport note également que la réalité augmentée aide les assureurs à évaluer les risques associés aux phénomènes météorologiques violents et aux catastrophes naturelles. En particulier, elle permet de simuler efficacement et en toute sécurité des catastrophes réelles et d’estimer les dommages et les coûts de réparation associés.

De même, les assureurs peuvent superposer des images en RA sur une pièce ou un environnement pour analyser l’étendue des dommages causés par les inondations, les glissements de terrain ou d’autres catastrophes naturelles. Montrer aux clients jusqu’où une inondation pourrait se propager à partir d’une conduite d’eau éclatée dans leur sous-sol peut les informer des actifs et des appareils les plus susceptibles d’être endommagés, garantissant ainsi que des mesures préventives soient prises pour réduire les sinistres évitables.

Il est important de noter que les professionnels du secteur peuvent utiliser des lunettes en réalité augmentée pour inspecter en toute sécurité les sites endommagés après des événements catastrophiques. Des informations, telles que des plans, peuvent être superposées sur le champ de vision de l’agent afin qu’il puisse localiser les conduites de gaz et d’eau tout en ayant les mains libres.

Un outil parfait pour attirer les jeunes générations

La réalité augmentée est aussi un outil clé pour maintenir la part de marché parmi les jeunes clients de l’assurance. Par exemple, l’application de GEICO se sert de l’appareil photo et du téléphone de l’utilisateur pour superposer des données sur les diverses installations et attractions à proximité.

Enfin, Amrit Dhami déclare que les clients de l’assurance d’aujourd’hui attendent des assureurs plus d’engagement et d’innovation que les précédentes générations. Les nouvelles technologies assurantielles tentent de plaire à ce groupe démographique, de sorte que les assureurs traditionnels peuvent utiliser la RA pour améliorer leurs campagnes publicitaires et proposer des services de divertissement intégrés pour attirer les jeunes clients et diminuer la fraude. Le marketing RA est accessible en raison de l’omniprésence des téléphones, il devrait donc être intégré dans les applications d’assurance existantes.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P