IMA : hausse inédite des pannes automobiles avec la canicule

0
637

Nos organismes sont mis à rude épreuve avec la canicule… c’est aussi le cas des automobiles. Inter Mutuelles Assistance a enregistré une hausse « inédite » de 10 % de son activité entre le 16 et le 18 juin, période de pic de canicule, en raison des nombreuses pannes automobiles provoquées par la chaleur.

Le dérèglement climatique devrait peser sur nos vies à moyen et long terme, dans tous les domaines, notamment les transports. Et certains impacts sont déjà perceptibles. Ainsi, le groupe IMA, principal assisteur automobile français, a concrètement mesuré l’impact de la canicule sur les déplacements automobiles.

Il a en effet enregistré une activité supérieure inédite de 10 % par rapport aux standards habituels, avec plus de 16 500 dossiers ​pendant la canicule du 16 au 18 juin 2022. Les interventions à plus de 50 kilomètres du domicile ont augmenté de 20 %. Il en va de même pour les interventions relevant des garanties constructeurs (+ 15 %).

Un parc auto météo sensible

​L’assureur met en exergue le côté de plus en plus « météo sensible » du parc automobile français : panne de batteries, surutilisation de la climatisation, surchauffe des moteurs, interruption des systèmes électroniques embarqués… Qu’il s’agisse d’une vague de froid ou de chaleur, aucun modèle, ancien comme récent, n’échappe désormais à ce phénomène structurel appelé à se renforcer dans les prochaines années ».

2 000 salariés mobilisés

Dans ce contexte particulier, le Groupe a mobilisé ses collaborateurs pour répondre présent auprès de ses bénéficiaires. Fort de la précision de ses modèles de prévisions, le Groupe IMA a anticipé les conséquences de cette canicule précoce.

Il a mis en œuvre un dispositif exceptionnel avec une cellule de crise dédiée, et le renfort de chargés d’assistance supplémentaires et de salariés des fonctions Support volontaires afin d’assurer une prise des appels dans les meilleures conditions possibles. En définitive, ce sont plus de 2 000 salariés du Groupe qui se sont mobilisés ces derniers jours pour être aux côtés de ses bénéficiaires dans la difficulté.

« Au-delà de notre performance opérationnelle, cet épisode caniculaire souligne l’importance de notre métier d’assisteur face aux conséquences sociétales du changement climatique. Par nos actions de prévention, d’accompagnement de nos bénéficiaires et de promotion des mobilités durables, nous sommes convaincus de pouvoir jouer un rôle clé pour favoriser des déplacements toujours plus responsables » souligne Claude Sarcia, président du Groupe IMA.

Des conseils pour éviter la surchauffe

Quelques conseils de prévention permettent d’éviter la surchauffe des véhicules : : vérifier les niveaux d’huile et de liquide de refroidissement pour éviter la surchauffe moteur, ne pas sur-solliciter la climatisation, notamment dans les embouteillages, et privilégiez autant que possible les heures les plus fraîches, en roulant de nuit ou au petit matin.

En ce qui concerne les véhicules électriques, même si les batteries sont souvent refroidies par liquide, il est préférable de privilégier les recharges lentes en cas de canicule. Une charge rapide fera en effet plus facilement monter en température cet élément essentiel d’un véhicule électrique, qui n’aime ni le grand froid, ni les fortes chaleurs.

Les changements climatiques, avec les conséquences des hausses des températures, mais aussi les épisodes violents qui ont traversé la France il y a quelques jours, avec grêles et inondations, risquent d’engendrer une hausse des primes d’assurance.

Source : communiqué de presse Groupe IMA

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P