Il faut faire entrer le don dans le quotidien des Français

0
187

Afin de faciliter la générosité des Français, France assureurs et France Générosités viennent de conclure un partenariat. Le tout dans un contexte propice aux dons.

L’idée du nouveau partenariat entre France assureurs et France générosités est de faciliter la désignation des organismes à but non lucratif comme bénéficiaire des contrats d’assurance vie.

Il faut dire qu’aujourd’hui, le manque d’informations quant aux modalités de transmissions est l’un des principaux obstacles aux dons selon une étude menée par l’Observatoire Société et Consommation en 2020. En chiffre, 19 % des sondés indiquent ne pas savoir qu’il est possible de céder son patrimoine via un contrat d’assurance vie.

« France Assureurs se mobilise concrètement pour informer les Français des possibilités que leur offre leur produit d’épargne préféré qu’est l’assurance vie » déclare ainsi Florence Lustman, présidente de France Assureurs.

Une augmentation des dons de + 4,5% en 2021

Cette nouvelle rentre dans un cadre propice aux dons, puisque selon le Baromètre de la générosité, on constate une augmentation des dons de + 4,5% en 2021.

Ce résultat montre « la confiance accordée par les Français aux associations et aux fondations pour répondre notamment aux besoins exceptionnels générés par les conséquences de la crise », explique France générosités.

Avec en détails + 10 % de dons reçus des particuliers, par les 56 associations et fondations membres de France générosités comme Greenpeace, le Secours Catholique ou encore la Ligue contre le cancer.

Le nombre de donateurs en baisse sur ces 10 dernières années

Le montant moyen des dons a augmenté sur les paiements en chèque (+ 6,5%), soit à 81 euros. Les dons en ligne ont eux augmenté pour atteindre 133 euros en moyenne et ceux par prélèvement automatique avec 149 euros (les plus importants).

Malgré ces chiffres positifs, le chiffre de nouveaux donateurs est en baisse de 9 % depuis 2011.

« Il faut faire entrer le don dans le quotidien des Français, et cela passe par exemple par l’éducation à la générosité. Cela permet de planter des graines qui germeront dans 30 ans », analyse Nolwenn Poupon, Directrice des études et de la communication chez France Générosités. Selon elle, cela témoigne d’un manque de communication. « 14 % des personnes disent ne pas savoir à qui donner ».

Pour faciliter les démarches de dons, France générosités a mis en place une plateforme. Sur celle-ci, on retrouve des détails des dons et il est également envisageable d’être mis en lien avec des associations ou fondations.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P