Soso Care, cotisations payables en matières recyclables

0
407

En dépit d’être le géant de l’Afrique, le Nigeria connaît une croissance peu impressionnante dans l’industrie de l’assurance par rapport à ce qui est observé en Afrique du Sud et au Kenya.

De ce fait, une agence de développement spécialisée financée par le gouvernement britannique a organisé le programme d’accélération insurtech BIMALAB, en partenariat avec la National Insurance Commission (NAICOM). Ce programme de 10 semaines a pour but de soutenir les insurtechs nigérianes. Soso Care, insurtech santé, en fait partie.

Soso Care, microentreprise d’assurance maladie mobile

Soso Care utilise une approche innovante pour apporter une assurance maladie à des millions de personnes nigérianes qui ne l’avaient jamais eue auparavant en leur permettant de régler leur cotisation avec des déchets recyclables.

Sa plateforme d’assurance santé à faible coût accepte les espèces ou les matières recyclables pour permettre à ces personnes d’accéder aux soins dans plus de 1 000 hôpitaux de ce pays d’Afrique.

L’insurtech a été créée dans l’objectif de fournir une solution conjointe à deux défis de développement auxquels sont confrontés le Nigeria et la plupart des pays en développement :

  • l’accès à la santé ;
  • la gestion des déchets dans les bidonvilles urbains en croissance rapide.

Comment fonctionne le dispositif ?

Nonso Oporum, le fondateur, a commencé le projet en octobre 2019 pendant qu’il travaillait sur des solutions de télémédecine. Il voulait combler le fossé en matière d’accès aux soins sanitaires pour les pauvres dans les communautés éloignées, mais cela s’est avéré pratiquement impossible à réaliser, à cause du manque d’équipement connecté, comme les smartphones.

Selon l’article de l’Agence Ecofin, la seule ville de Lagos et ses 15 millions d’habitants génèrent plus de 14 000 tonnes de déchets solides par jour. La pollution liée à ces éléments affecte particulièrement la santé des personnes vivant dans les bidonvilles.

Les usagers envoient donc leurs déchets dans des centres de collecte de l’entreprise afin de percevoir des primes. Les déchets sont vendus et convertis en fonds qui sont utilisés pour leur donner accès aux soins de santé.

Une solution qui répond à divers besoins

En outre, en 2019, les soins de santé ont représenté 6 % des dépenses moyennes des ménages dans le pays, toujours selon l’Agence Ecofin. L’assurance santé peut contribuer à améliorer l’accès aux soins, mais des millions de Nigérians vivent avec moins de 2 dollars journaliers et donc sans assurance.

De ce fait, Soso Care traite le problème des déchets, de l’accès aux soins et des bons d’alimentation. En effet, les utilisateurs peuvent aussi gagner des points pour des bons d’alimentation.

Bien entendu, l’insurtech a eu des difficultés au départ pour avoir des financements qui lui permettent de se développer. Elle a notamment pu compter sur l’aide du gouvernement pour alléger les procédures de création d’entreprise.

Des projets et d’autres pays intéressés

Depuis son lancement, la société a atteint une installation de 19 centres de collecte à Abuja, Umuahia et Kaduna. Elle désire avoir plus de 600 centres et gagner plus de 70 000 clients.

Enfin, son modèle économique a séduit le gouvernement du Bangladesh qui a fourni un financement à l’insurtech en 2020 afin de déployer son service dans ce pays asiatique. D’autres États seront-ils aussi intéressés ?

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P