Belgique : focus sur Yago (ex-Seraphin), courtier 100 % digital

0
573

L’insurtech belge Seraphin change de nom et devient Yago. Plus simple à prononcer, elle a désiré gagner en simplicité. Cela fait aussi partie de la stratégie de la startup à s’implanter plus en Flandre. Sa dernière levée de fonds va notamment lui permettre de renforcer ses efforts commerciaux et de continuer à transformer l’assurance.

Quelle est la situation actuelle en Belgique ?

D’après un rapport d’EY intitulé « À quel point connaissez-vous vos clients ? », l’industrie de l’assurance belge est en retard en matière de numérisation. Alors qu’aux Pays-Bas, plus de 60 % des clients souscrivent déjà un contrat auto en ligne, le taux se trouve plutôt entre 5 % et 10 % en Belgique.

Toutefois, ce taux a augmenté, car de plus en plus de Belges sont intéressés à prendre une assurance sur le Web. Rien qu’entre 2018 et 2021, ce pourcentage a doublé.

L’entreprise Yago veut alors se développer davantage en Flandre qui représente 13 % de sa clientèle pour le moment.

Yago, une innovation dans l’assurance ?

Yago, lancé en 2016, est un courtier 100 % digital qui, d’après lui, « donne l’esprit tranquille ». Son PDG a énoncé que son équipe et lui sont conscients que 55 % des consommateurs n’ont pas confiance envers les compagnies d’assurances. Les Belges peuvent se sentir perdus dans ce monde administratif lourd et complexe.

La jeune société souhaite alors simplifier le processus de souscription en présentant les meilleures offres du marché en moins de 3 minutes.

De plus, dans les 2 heures qui suivent la déclaration d’un sinistre, les assurés sont rappelés, guidés et conseillés par les avocats. Le PDG trouve que cette expertise est essentielle, outre celle du numérique.

Quels risques prend Yago ?

Les tarifs des plus grandes compagnies d’assurances sont comparés en temps réel pour proposer le produit qui convient le mieux et dans les meilleurs délais. Par exemple, AXA et Allianz.

L’insurtech Yago compte actuellement plus de 8 000 clients et les assure contre les risques auto, moto, habitation, vie, hospitalisation, prévoyance, protection juridique ou encore voyages. Le choix est donc vaste.

Pour illustrer, la technologie satellite détermine directement la cotisation d’une assurance habitation grâce à l’adresse du client.

Sa devise est « Simple. Rapide. À vos côtés. ». Celle-ci est confirmée, car 96 % de ses clients recommandent l’entreprise après avoir eu un sinistre.

De plus, le pourcentage de satisfaction client, le NPS (Net Promoter Score), est supérieur à 80 % en 2022 alors qu’il est de 6 % pour les assureurs belges selon Accenture.

Plusieurs éléments le justifient, que ce soit la simplification de la souscription, la gestion d’assurances optimale ou la plateforme digitale complète. L’expérience client est donc plus que satisfaisante.

Quels sont les projets de l’insurtech ?

La jeune pousse effectue déjà une politique RSE en s’engageant à reverser 1 % de son chiffre d’affaires et 10 % de ses bénéfices à des projets environnementaux et sociaux.

Elle permet aussi de découvrir en 3 minutes si un individu est bien assuré en effectuant un check-up gratuit. Il dispose ainsi d’une analyse de son profil de risque, des conseils personnalisés pour optimiser sa protection et d’experts disponibles pour toutes ses questions.

Avec un chiffre d’affaires multiplié par 9 en 3 ans, Yago est en phase d’hypercroissance et a pour ambition d’en réaliser dix fois plus dans les 4 prochaines années.

Pour accompagner cette croissance, l’équipe a récemment lancé un nouveau produit, le crédit hypothécaire, et souhaite se composer de 100 employés d’ici 5 années.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P