Métavers, blockchain,… technologies qui impactent le monde de l’assurance

0
932
L’essor technologique connaît une dynamique sans précédent. En 2022, les métavers, mondes entièrement numériques en réalité virtuelle, ou encore les blockchains, technologies de stockage et de transmissions des données sans organe de contrôle, sont appelés à se développer. Tout comme les véhicules électriques ou les maisons intelligentes. Avec des impacts sur notre quotidien et donc, par ricochet, sur le monde de l’assurance.

Les métavers devraient être la révolution technologique de ces prochaines années. Le terme métavers vient de la contraction de meta et d’univers. Ces modes virtuels comptent des avatars, des marques, des emplacements et des opérations immobilières qui représentent une potentielle manne financière, notamment pour les entreprises, qui investissent ce monde parallèle pour communiquer auprès des utilisateurs. Le changement de Facebook en Meta témoigne d’ailleurs du développement de ces univers virtuels. Le géant chinois Baidu a annoncé créer son propre univers. Apple, Google ou Microsoft pourraient faire de même. Des parcelles de terrain virtuel comme Upland se vendent déjà, parfois plusieurs centaines de milliers d’euros.  Récemment, plusieurs opérations financières ont fait grand bruit, notamment l’achat d’un terrain virtuel pour plus de 2 millions de dollars dans le monde 3D de Decentraland ou encore celui d’un centre commercial de Republic Realm, une entreprise spécialisée dans ce type d’investissement, dans le métavers The Sandbox pour plus de 4,3 millions de dollars. Des biens virtuels qu’il conviendra d’assurer selon des modèles qui restent à penser. Un beau défi pour le monde de l’assurance.

Les blockchains pour des transactions sécurisées

Autre développement exponentiel, les blockchains, une technologie qui permet de garder la trace d’un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente, sous forme d’une chaîne de blocs. À travers les NFT, les cryptomonnaies, mais aussi dans divers domaines comme l’assurance, la logistique, les industries, les banques, la santé, le luxe ou encore l’énergie, les possibilités offertes par la blockchain sont quasiment infinies. Les procédures de contrat intelligent pourraient rendre une variété de taches automatisées et sûres. Les blockchains seraient utiles aux assureurs, en rendant l’assurance plus performante et en réduisant les risques de fraude.

Véhicules électriques et maisons intelligentes

Moins virtuels mais tout autant porteurs de technologies et d’enjeux, les véhicules électriques et les maisons intelligentes. Les ventes de voitures hybrides et électriques ont fortement augmenté en France et dans le monde. Précisément, il s’est vendu 162 106 voitures électriques l’année dernière, soit une augmentation de près de 46 % en un an. Fer de lance de cette transition, Tesla a livré plus d’un million de voitures dans le monde en 2021. Les assureurs doivent repenser leurs contrats, pour tenir compte des spécificités de ces véhicules. Quant aux maisons intelligentes, elles conjuguent Internet, les objets connectés et la domotique. L’enjeu principal est de parvenir à connecter les objets existants pour former un écosystème. Ainsi, en 2021, La Connectivity Standards Alliance (CSA), anciennement connue sous le nom de Zigbee Alliance, une organisation regroupant des centaines d’entreprises qui créent, maintiennent et fournissent des normes ouvertes et mondiales pour l’Internet des objets (IoT), a défini Matter, la norme de connectivité interopérable et sécurisée pour l’avenir de la maison intelligente. Là aussi, les assureurs doivent réfléchir à de nouveaux modèles en faisant évoluer leurs contrats afin d’intégrer les nouvelles technologies.

⇒ Note Vovoxx : Notre planning rédactionnel 2022 prévoit de traiter sur nos nombreux supports de la thématique des nouvelles technologies pour le secteur de l’Assurance. Si intérêt nous contacter.

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P