La data et ses apports en 2022 ?

0
932
Insurance Innovation Reporter se consacre à la transformation du paysage de l’assurance IARD en 2022. D’une part, par l’ensemble des données, et d’autre part, à travers de nouveaux domaines de connaissances pour les assureurs. La technologie est l’avenir de la plupart des industries aujourd’hui, la course à l’innovation est lancée.
Le constat actuel

Sans surprise, les données seront au cœur de l’avenir de l’assurance, notamment dans la tarification plus précise des nouveaux et innovants produits IARD. Si 2020 et 2021 nous ont enseigné quelque chose, c’est que la société a évolué. La transformation numérique n’est plus un luxe, mais une norme. Les entreprises deviennent de plus en plus créatives dans la manière dont elles utilisent les technologies émergentes pour compléter leurs produits, leurs services et leurs moyens de distribution.

Dans l’assurance, cela signifie que les entreprises auront la possibilité d’être plus rapides et plus agiles que jamais, à la condition qu’elles adoptent les innovations d’aujourd’hui. Ces sociétés remporteront la course aux parts de marchés, notamment sur ceux en évolution.

Pour cela, les assureurs doivent être à l’affût des opportunités que les fournisseurs de données tiers peuvent leur apporter. Non seulement l’innovation en termes de données peut enrichir les informations collectées par l’organisation, mais les développements dans les outils d’analyse et de modélisation peuvent également élever les processus de prise de décision vers de nouveaux sommets. L’ensemble des données faciliteront certainement la souscription, devenant même le changement imminent le plus radical dans l’industrie assurantielle.

La connaissance est-elle le pouvoir ?

Dans un secteur dédié à la prévision et à la tarification des risques, il est essentiel de connaître le mieux possible l’élément assurable avant de le souscrire. C’est ce qui rend les données si spectaculaires, car elles permettent une toute nouvelle dimension de la connaissance autour d’un risque.

Les informations sont puissantes, mais elles sont surtout beaucoup plus disponibles qu’auparavant. Les entreprises se consacrent à la création de différents ensembles dans des interfaces simples et des fonctionnalités cliquables faciles à utiliser. Connaître les principaux dangers affectant un client n’a jamais été aussi accessible et certains acteurs sont allés encore plus loin.

Parmi les outils utilisés figurent l’intelligence artificielle et le machine learning qui font progresser les processus de souscription en traduisant les données en informations exploitables.

Trouver le bon créneau de réussite

Lorsqu’ils visent à s’implanter sur des marchés nouveaux ou émergents, les données aident les assureurs à saisir des niches grâce à leur contenu spécifique. En fin de compte, le client bénéficie de la fluidité et de l’offre de services ciblés de haute qualité.

Les assureurs comprendront les besoins et fixeront le prix des produits plus efficacement, en examinant toutes les informations disponibles avant même de proposer un devis. C’est un combo gagnant-gagnant, mais il faut être le premier à commercialiser les produits afin de conserver une avance sur les concurrents.

Les produits construits à l’aide de la puissance de l’analyse de données, sur des plateformes agiles et personnalisables, seront les plus précis et les plus spécifiques que l’industrie IARD n’ait jamais vus, quel que soit le créneau.

Des freins à supprimer ou à apprivoiser ?

Cependant, à moins que ces produits ne soient mis en œuvre sur des plateformes adaptables, leur nature révolutionnaire pourrait être limitée par ses systèmes lents. Comme les ensembles de données aident les assureurs à souscrire rapidement les risques, ils doivent donner la priorité à la recherche d’une plateforme intelligente et innovante pour créer de nouvelles gammes de produits et les mettre sur le marché rapidement.

En outre, de grandes entreprises technologiques comme Google, Amazon et Walmart pourraient adopter des formes simplistes d’assurances. Serait-ce un coup de force ou plutôt une extension de leurs services fonctionnant principalement en arrière-plan pour des assureurs de premier plan ?

Une synthétisation de la data primordiale

De même que les informations ne font pas tout, elles doivent en effet être synthétisées et des conclusions doivent en être tirées. En combinant ces données avec de nouvelles solutions SaaS, les assureurs peuvent se libérer des systèmes existants et lancer des produits révolutionnaires en quelques semaines ou quelques mois.

Les acteurs avant-gardistes tireront parti de toutes les opportunités technologiques mises à leur disposition en surfant sur la vague de la transformation numérique. Aussi, ils fusionneront les informations avec la conception de produits intelligents pour devancer le marché en 2022.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P