Corée du Sud : 6 exemples d’insurtechs

0
429
Cet article, paru dans The Paypers, révèle 6 insurtechs de l’incubateur Seoul Fintech Lab, qui sont venues perturber le secteur de l’assurance en Corée du Sud. Le marché de l’assurance numérique est en pleine croissance dans ce pays asiatique. Les insurtechs remodèlent le domaine grâce à l’essor de l’économie collaborative, appelée aussi économie du partage, et à la capacité d’améliorer diverses opérations à l’aide de l’intelligence artificielle. Les insurtechs se servent d’innovations technologiques pour repenser l’industrie de l’assurance actuelle et ainsi gagner du temps et réduire les dépenses.

Smallticket

Smallticket est le premier acteur en termes de Mobility-as-a-Service (MaaS) dans ce pays asiatique. L’équipe a lancé un produit d’assurance mobilité à la demande qui fournit une couverture essentielle aux travailleurs indépendants comme les livreurs de repas à domicile.

Aussi, l’insurtech propose un large panel de récompenses pour accompagner les soins de santé des animaux de compagnie. Leur application du nom de Petping est susceptible de révolutionner ce type de soins et le secteur de l’assurance. De plus, une couverture gratuite est proposée pour les adoptants de chiens abandonnés.

Tobecon

La seconde insurtech Tobecon est une plateforme de souscription d’assurances qui se sert du machine learning. Les compagnies d’assurances qui l’utilisent peuvent ainsi diminuer leurs frais et jusqu’à 90 % selon les cas.

De même, le risque est plus rapidement analysé et une application a même été créée pour analyser biologiquement l’âge des individus. Cette dernière permet de ce fait de prédire certaines maladies telles que le diabète ou l’hypertension artérielle.

Open Plan

Appelée Toggle, une autre plateforme d’assurance à la demande a été élaborée par Open Plan. Grâce à elle, les clients peuvent facilement trouver et souscrire une assurance à court terme par le biais du site web ou de l’application.

Sa valeur ajoutée réside dans sa proposition de couverture à la tâche ou horaire au lieu d’une facturation mensuelle ou annuelle. En outre, les assurances sont divisées en catégories, par exemple les loisirs, les voyages, l’habitation, l’automobile ou encore le risque cyber.

Starpickers

La quatrième société coréenne Starpickers se sert de la technologie pour détecter les risques d’accident et ainsi réduire le taux de sinistralité. L’installation de sa boîte noire concerne les livreurs circulant en motos ou en scooters électriques.

De plus, l’outil est capable d’identifier des informations précises telles que l’emplacement, l’itinéraire emprunté, la vitesse et le comportement illégal ou imprudent de l’utilisateur. En le connectant à un smartphone par le biais du Bluetooth, les données sur les accidents peuvent être identifiées en temps réel et l’intelligence artificielle permet de traiter des dizaines de milliers d’informations instantanément.

Sagolink

L’entreprise Sagolink s’est positionnée sur le segment des droits des victimes d’accidents de la circulation. Elle fournit en effet des informations précises pour les protéger et les aider à être correctement indemnisées

En outre, des références à des accidents similaires sont données en ligne pour demander une indemnisation d’assurance, ainsi que le calcul des paiements des règlements attendus.

Petfins

Pour finir, la Coréenne Petfins est spécialisée dans les services financiers liés aux animaux de compagnie. Parmi ceux-ci, figure l’assurance et les clients ont la possibilité de comparer les prix de divers produits.

Ainsi, de grandes compagnies d’assurance en Corée du Sud effectuent des partenariats avec ces insurtechs et d’autres présentes sur le marché. Cela leur permet de se positionner en tant que leaders polyvalents, connectés et potentiellement perturbateurs dans cette puissante industrie.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P