La cybersécurité, un enjeu majeur pour les RH des banques

0
577
Cybersécurité, passage au Cloud, utilisation croissante du Big Data ou encore de l’Internet des Objets, l’informatique chamboule aujourd’hui fortement les métiers de la banque, de l’assurance et de la finance.

Plus spécifiquement, la sécurité numérique est devenue un domaine majeur pour le secteur. Les banques souhaitent être les mieux armées possible face à la cybercriminalité qui les vise particulièrement et pour cela un grand effort en ressources humaines est nécessaire.

De ce fait, comment se caractérise aujourd’hui le marché du travail de la cybersécurité ? Pourquoi ce dernier est-il un enjeu vital pour construire la banque de demain ?

Comment évolue le marché du travail en cybersécurité ?

Le marché du travail de la cybersécurité est encore assez méconnu et peu saisissable. Pour cette raison, l’Anssi mène depuis plusieurs années des enquêtes afin de mieux le comprendre. En 2020, « Panorama des métiers de la cybersécurité » visait à guider les entreprises dans leur politique de recrutement et à encourager les étudiants ou les salariés en reconversion. Cette année, un nouveau rapport intitulé « Profils de la cybersécurité » vise à renforcer la connaissance du marché de l’emploi cyber (les professionnels et leurs caractéristiques, ainsi que les entreprises recruteuses qui façonnent les besoins).

Ces deux études sont unanimes : le marché de l’emploi de la cybersécurité est en plein essor et pour cause, les cyber-risques omniprésents pour les entreprises.

Par ailleurs, le secteur continue de faire face à une pénurie de talents car la sécurité du numérique est vaste, complexe, hétérogène.

Point positif, c’est une structure d’emploi stable avec 90 % des répondants salariés qui sont en CDI ou fonctionnaires. Cependant, plusieurs facteurs font de lui un domaine qui regorge de différentes disparités : Le manque de féminisation alarmante, près de 90 % des professionnels de la cybersécurité sont des hommes,  et une disparité géographique, l’Île-de-France concentre plus de la moitié des professionnels de la cybersécurité.

La cybersécurité, un enjeu majeur pour construire la banque de demain

D’après le rapport « Profils de la cybersécurité » de l’Anssi, dans les structures non spécialisées en cybersécurité de 1000 salariés et plus, c’est le secteur de la banque/assurance qui emploi le plus de professionnels cyber.

Cela confirme très bien la tendance des banques à recruter depuis plusieurs années et investir de façon croissante dans la sécurité informatique.

Les enjeux sont énormes pour le secteur qui doit garantir la sécurité de ses données à un niveau maximum. Comme l’explique Philippe Morère, Directeur Général Adjoint et Directeur des Systèmes d’information de Société Générale Corporate & Investment Banking « Plus de 200 millions d’euros sont investis chaque année par le Groupe dans la cybersécurité ».

Au niveau RH, Les métiers de la cybersécurité sont diversifiés, comme chez BNP Paribas où il y a une grande disparité de profils, mettant ainsi en commun des compétences élargies en matière de sécurité, au service d’une meilleure efficacité.

Par ailleurs, comme dans le cas général, le secteur bancaire a encore des efforts à fournir au niveau de la féminisation des métiers de la cybersécurité.

Les actions des banques pour la féminisation du secteur informatique

Fort heureusement, des initiatives sont déjà en place pour favoriser la diversité dans le secteur informatique et le rendre plus attractif.

Au niveau Européen, l’association Cercle des Femmes de la Cybersécurité a décerné ce 26 octobre 2021 une quinzaine de trophées aux lauréates de l’EuropeanCyberWomenDay, mettant en avant des femmes du secteur.

Dans le secteur,  il y a l’exemple de la stratégie de féminisation chez BNP Paribas où la filière informatique et cyber s’est fixée pour objectif d’intégrer 1 000 femmes supplémentaires d’ici fin 2024. Elle organise également différents événements comme « Women & Girls in Tech » ou encore le réseau « Women in Cyber ».

Le groupe Société Générale est également engagé sur la question depuis plusieurs années, notamment à travers la démarche globale Femmes@Numérique pour promouvoir la féminisation des métiers du numérique.

Déjà en 2018, Xavier Lofficial, aujourd’hui Directeur financier délégué du Groupe disait : « Les femmes sont trop peu nombreuses dans le numérique, secteur en pleine croissance. Société Générale accélère sa transformation numérique et nous recrutons cette année plus de 650 informaticiens et informaticiennes en CDI en France. La diversité et la mixité répondent à la fois à notre besoin d’attirer les talents et à un enjeu de performance. Nos équipes doivent refléter la même diversité que celle de nos clients pour mieux répondre à leurs usages et leurs attentes, innover, et imaginer les services bancaires de demain. ».

Sur le même sujet :

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P