Biodiversité : une avancée fulgurante ?

0
443

« Nous avons l’ambition, en effet, de proposer des services permettant à tous nos clients, particuliers, personnes morales et institutions, de contribuer, par leurs choix d’investissement et d’épargne, d’assurance et de consommation, à une société plus attentive à la planète et à tous ceux qui l’habitent ». déclarait récemment Adrienne Horel – Pagès, Directrice de l’Engagement Citoyen de La Banque Postale, lors de la signature par la Banque Postale de « Finance for Biodiversity Pledge », un accord lancé en septembre 2020 à l’occasion du Sommet de l’Assemblée Générale des Nations Unies pour la biodiversité. Grâce à cette signature, la banque renforce son ambition de restauration et de préservation de la biodiversité.

Finance for Biodiversity Pledge, un an après son lancement

Le 11 septembre dernier s’est tenu le congrès mondial de l’UICN à Marseille. A cette occasion ont été fixées les priorités de la conservation de la nature pour la décennie à venir et au-delà. Durant ce congrès, La Banque Postale, comme une vingtaine d’autres institutions financières, a signé le « Finance for Biodiversity Pledge ».

A ce jour, cet accord regroupe 75 signataires représentant au total plus de 12 000 milliards d’euros d’actifs et 17 pays, ce qui est trois fois plus de signatures qu’à son lancement il y a un an. Une avancée fulgurante. Cette alliance a pour objectif de concilier la préservation de la biodiversité avec les activités d’investissement et de financement tout en interpellant les dirigeants mondiaux sur le sujet lors de la COP15, qui s’ouvrira virtuellement le 11 octobre prochain.

La Banque Postale réaffirme son engagement en faveur de la biodiversité

La signature du Finance for Biodiversity Pledge s’inscrit dans une continuité de l’engagement de la Banque Postale sur le sujet du développement durable. En effet, différentes actions ont déjà été mises en place comme la « charte de financement responsable ». Celle-ci encadre l’activité d’octroi de crédits et exclut les acteurs associés à la déforestation. Elle encourage par exemple le crédit consommation à impact, valorisant l’engagement sociétal des clients en les incitant à consommer mieux.

Avec « Finance for Biodiversity Pledge », la Banque Postale réaffirme sa mobilisation en ayant pour objectifs d’ici 2024 de :

  • Collaborer et partager ses connaissances et méthodologies d’évaluation avec les membres du Pledge
  • S’engager aux côtés des entreprises pour réduire leurs impacts négatifs
  • Evaluer l’impact positif et négatif des financements et investissements sur la biodiversité et identifier les facteurs clés de sa dégradation
  • Définir des objectifs pour augmenter les impacts positifs et réduire les impacts négatifs
  • Publier un reporting annuel

Cela se traduit par différentes actions concrètes comme :

  • Le lancement de la gamme de fonds de partage à impact qui permettra à ses clients investisseurs de transmettre une partie de leurs revenus à des associations ou à des fondations engagées
  • Le financement de 200 projets a été engagé en faveur de la biodiversité
  • La signature de la filiale CNP Assurances du « Finance for Biodiversity Pledge » avec des objectifs orientés autour de l’immobilier, des actions et/ou obligations d’entreprises, des infrastructures, des forêts…
  • La sensibilisation des jeunes générations à la protection de la biodiversité, à travers un partenariat de La Banque Postale dans le cadre du nouveau film de Cyril Dion « Animal ».

Selon communiqué de presse.

Sur des sujets similaires : Actualité de la Banque Postale. Premier Crédit de consommation à impact pour les particuliers.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here