La MACSF rend hommage aux infirmières et aux infirmiers

0
332
Pour la journée internationale des infirmières le 12 mai, la mutuelle voulait donner la parole à ces professionnels de santé très fortement sollicités depuis le début de la crise sanitaire.

A l’occasion de la journée internationale des infirmières, l’équipe infirmière du service de réanimation de l’hôpital AP-HM de la Timone à Marseille revient sur l’année écoulée et en particulier sur le premier confinement dans un film réalisée à l’initiative de la MACSF.
Une épreuve qui a soudé l’équipe
Avec authenticité et émotion, dix infirmiers et infirmières de jour et de nuit de cette unité de réanimation, en première ligne depuis le début de l’épidémie de Covid-19, racontent cette expérience à la fois difficile mais profondément humaine. « C’était très compliqué pour moi au début. J’allais travailler la boule au ventre », raconte Aude, infirmière référente de 40 ans qui estime que cette épreuve a « révélé des personnalités et a soudé l’équipe, du médecin jusqu’à l’’aide soignante».
Tous les infirmiers et infirmiers interrogés soulignent l’importance de l’entraide et de la solidarité au sein de l’équipe qui leur a permis de surmonter les moments les plus éprouvants. « Le fait d’affronter ensemble quelque chose de nouveau, nous a uni et rapproché. Nous avons eu une meilleure cohésion d’équipe », se souvient Nathan, infirmier de nuit de 27 ans.
La fierté d’exercer ce métier
Avec le recul, cette expérience exceptionnelle leur inspire aujourd’hui de la fierté d’exercer ce métier et donne du sens à leur engagement professionnel. « On a eu de belles victoires. Des patients qui sont ressortis après de longs mois d’hospitalisation. On se dit qu’on n’est pas fatigué pour rien », se félicite Angélique, infirmière référente de soins. De son côté, Nathan, souligne « C’était gratifiant. Même s’il y a eu des moments terribles. En s’accrochant, on peut faire des miracles (…) Je ne me vois pas faire autre chose. C’est par ce métier là que je me sens utile ». Un point de vue partagé par Aude qui avoue que « rien d’autre ne lui plaît autant ».
Un reportage en immersion à La Timone
Après le film de 2020 réalisé par la MACSF en partenariat avec l’INA qui racontait le métier des infirmières d’hier et d’aujourd’hui à travers des images d’archives de la télévision, la MACSF a fait le choix d’un reportage en immersion cette année, au cœur d’un service hospitalier. En plus du film d’ensemble, chaque témoignage fait l’objet d’une vidéo séparée qui sera diffusée chaque semaine sur les comptes Facebook et Instagram dédiés aux infirmières.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here