Santé et précarité, la Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE s’engage

0
508

La Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE s’engage pour la santé des personnes en situation de grande précarité.

La Fondation AG2R LA MONDIALE a conçu un programme, pour la période 2021-2025, pour accompagner les projets de structures d’intérêt général selon quatre axes : éducation, travail, santé et autonomie de la jeunesse.

Dans ce cadre, elle a organisé un appel à projets en 2022 sur la thématique « santé et grande précarité ». En effet, la crise sanitaire et l’accroissement des phénomènes d’exclusion au cours de ces dernières années ont renforcé l’éloignement des publics fragiles des systèmes de santé.

En novembre dernier, la Fondation a sélectionné quatre organisations déployant des démarches de long terme s’adressant à des publics en situation de grande précarité. L’objectif est d’assurer une complémentarité entre le secteur social et sanitaire. Elle a ainsi accordé des financements pluriannuels répondant aux besoins de chacune, entre 45.000 et 75.000 €, en fonction de la durée du projet.

Les quatre lauréats et leurs projets :

  • Provence Verte Solidarités (83)

Le projet « Promo soins itinérant » œuvre en faveur de l’accès aux soins pour les personnes en situation de précarité en milieu rural. Ce parcours en plusieurs étapes est mené par une équipe mobile pluridisciplinaire dont la mission est de repérer les personnes sans couverture maladie. Cette dernière peut alors réaliser une première évaluation médico-sociale afin de les accompagner dans leurs recours aux droits, de les orienter et de leur proposer des actions de prévention.

  • Yes We Camp (13)

Porté en consortium par Yes We Camp et 8 autres acteurs associatifs (Nouvelle Aube, JUST, l’Amicale du Nid, Solidarité Femmes 13, Habitat Alternatif Social, la Ligue de l’enseignement, le Paysan Urbain et Marseille Solutions), le projet « l’Auberge marseillaise » est un véritable lieu de vie participatif pour les femmes et les enfants en situation de grande précarité. Il s’agit ainsi de leur proposer une alternative aux hôtels sociaux et aux centres d’hébergement d’urgence. Le collectif développe également un jardin thérapeutique pour soutenir les actions de santé.

  • Ikambere (94)

Le projet « Igikali » a pour vocation de proposer un accueil de jour aux femmes franciliennes en situation de grande précarité, atteintes de diabète, d’obésité ou d’hypertension artérielle. Situé à Ivry-sur-Seine, ce centre de ressources leur offre une meilleure qualité de vie grâce à un accompagnement global tant sur le plan de la santé que sur le plan social et de l’emploi.

  • Depaul France (75)

L’association a développé un parcours « hygiène-santé » pour les personnes sans domicile fixe. Elle peut détecter les situations à risque, mettre en place un suivi adapté, réduire les incidents de non-recours aux soins, faciliter l’accès à des dispositifs existants et renforcer l’adhésion thérapeutique de ces publics. Des permanences santé sont assurées par des infirmiers diplômés d’État et un médecin référent au sein de l’établissement Périchaux situé dans le 15e arrondissement de Paris.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P