AssurOne : des collabor’acteurs au cœur de la démarche RSE

0
663

L’implication des collaborateurs dès la phase amont d’un projet RSE est un des facteurs clés de succès d’une démarche mobilisatrice et transformante.

Assurance for Good a souhaité rencontrer Alexia Lefeuvre, Directrice Communication & RSE d’AssurOne, qui a choisi de mettre les collaborateurs au cœur de la construction de sa stratégie RSE afin d’en faire les meilleurs ambassadeurs de la démarche. Entretien.

Pour commencer pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours professionnel ?

J’ai une formation de communication et marketing (je suis diplômée du CELSA) donc initialement mon parcours n’a rien à voir avec l’assurance. J’ai travaillé dans plusieurs milieux très différents : la culture, le e-commerce, l’hôtellerie. L’assurance, c’est un hasard. Certains diront un heureux hasard. Ce qui m’a attirée chez AssurOne c’est le projet : professionnaliser le département Communication et créer la démarche RSE au sein d’une entreprise dynamique et qui en veut, C’est ça qui m’a fait vibrer.

Vous avez choisi de mettre les collaborateurs au cœur de la construction de votre démarche RSE. Pouvez-vous nous expliquer comment concrètement vous avez construit votre feuille de route RSE et impliqué les équipes d’AssurOne ?

Concrètement, la première étape a commencé avec un questionnaire en juin 2021, pour lequel nous avons eu un taux de retour de 70%, ce qui nous a démontré un engagement fort de la part de l’entreprise. Nous avons demandé aux collaborateurs de nous dire ce qu’ils comprenaient et ce qu’ils attendaient de la RSE, de parler des valeurs d’AssurOne. C’est pour moi tout le fondement de cette stratégie : nous avons lu, décortiqué, pris en considération les attentes de nos collaborateurs et cela nous a permis de lancer les choses de manière plus proche de notre réalité.

À partir de là, nous avons créé un comité stratégique RSE, avec des collaborateurs volontaires qui représentent chacun des corps de métier différents. Nous avons créé un rendez-vous régulier avec toute l’entreprise avec des points d’étape pour les tenir au courant. Plus nous allons être capables de faire en sorte que cela infuse et que cela se diffuse, plus il y aura des chances que cela fonctionne. Il faut que la RSE fasse partie du quotidien des collaborateurs, c’est très important.

Vous diriez que pour faire adhérer au-delà de l’équipe projet, le premier levier a été la communication, l’information régulière ?

Cela permet de montrer que la communication est au service de la RSE et non l’inverse. Dans tous les chantiers que nous avons mis en place, nous avons été très transparents, humbles, en précisant que chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

La formation de l’ensemble des collaborateurs est une composante essentielle de votre démarche RSE, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Nous avons réalisé que la méconnaissance de la RSE était la principale raison pour laquelle certains collaborateurs ne participaient pas aux points d’étapes. En partant de ce constat, nous avons souhaité créer un module de formation à la RSE pour sensibiliser tous les collaborateurs, afin de mieux les embarquer dans notre démarche. Nous avons aussi souhaité faire passer le message que la RSE est toute aussi importante que la conformité, l’exemplarité, l’intégrité… tous ces sujets sur lesquels nous formons nos collaborateurs. Nous travaillons également sur la création d’un réseau d’ambassadeurs RSE fondé sur le volontariat.

En tant que directrice RSE, quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Quels freins avez-vous dû lever pour embarquer les collaborateurs ? Le management ?

La difficulté consiste à passer de la théorie à la pratique et que cela touche tous les niveaux de l’entreprise. Tout le monde est d’accord pour faire de la RSE, jusqu’au moment où il faut vraiment le faire. C’est un frein que j’aimerais réussir à lever. C’est pour cela que nous avons mis en place ce module de formation à la RSE, pour montrer à l’ensemble des collaborateurs qu’ils peuvent changer la donne, à leur échelle.

Quels impacts positifs la mise en place de la démarche RSE a-t-elle entraînés en interne ? En externe auprès de vos clients, partenaires …. ?

Selon moi, c’est avant tout un avantage immatériel : l’attractivité et la fierté que cela génère. C’est un sujet que certains de nos partenaires abordent, et on essaye également d’être proactifs. On travaille notamment sur un chantier d’offre durable et responsable, qui nous permettra, lors de la création ou la refonte de produits, d’avoir un cahier des charges de ce qu’est une offre durable et responsable, et pouvoir construire des produits qui intègrent la RSE dès le départ, afin d’en faire un pilier à part entière.

Qu’aimeriez-vous qu’on dise d’AssurOne dans 3 ans en matière de RSE ?

Je voudrais que la RSE fasse partie intégrante de cette société. Je veux que les gens en soient fiers, qu’ils me posent des questions. Je voudrais que les gens comprennent que la RSE se retrouve à tous les niveaux et que tous les produits que l’on crée ou ceux que nous sommes en train de refondre aient cette dimension RSE. J’aimerais à terme qu’on se dise qu’AssurOne, ce n’est pas juste un courtier digital grossiste comme les autres, que notre mission ne soit pas seulement quelque chose qu’on écrit, mais bien un engagement pour nos collaborateurs, pour la société, pour la planète. Et montrer que le Business et la RSE peuvent rimer ensemble voire se servir l’un l’autre.

Interview réalisée par Valérie Loizillon

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P