Réchauffement climatique : certains assureurs mobilisés

0
579

La lutte contre le réchauffement climatique constitue un des enjeux majeurs de cette décennie et des suivantes. Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) confirme l’influence indiscutable de l’Homme sur le climat, souligne la nécessité de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et l’importance d’agir maintenant pour tenter d’inverser la tendance. Certains assureurs se mobilisent à leur échelle.

Engagés contre l’expansion pétrogazière

Les investisseurs Groupama, Groupama Asset Management, Macif et Abeille Assurances ont publié leurs engagements pour mettre un terme aux soutiens à l’expansion pétrogazière.

En faisant de l’arrêt de l’expansion pétrogazière la colonne vertébrale de leur politique, ces investisseurs-assureurs qui pèsent collectivement plus de 240 milliards d’euros rejoignent le mouvement lancé depuis fin 2021 par l’Ircantec, la MAIF, CNP Assurances ou le gestionnaire d’actifs Anaxis.

Ces politiques entraîneront dès maintenant l’arrêt des nouveaux investissements dans des entreprises telles que Saudi Aramco, Shell et BP. En revanche, si Groupama et Groupama AM excluent dès maintenant TotalEnergies de ses nouveaux investissements (hors fonds ouverts), Macif et Abeille Assurances pourront toujours y investir jusqu’en 2024, date après laquelle ils excluront la major française si celle-ci ne peut pas « démontrer l’effectivité de leur démarche de transition » reposant sur un arrêt de l’expansion, une réduction en valeur absolue de l’ensemble des émissions et une allocation de 25 % des CAPEX à des investissements alignés avec la taxonomie. Autant de signaux forts et concrets.

AXA, un potentiel de réchauffement de 2,6 °

Autre publication, celle de la 7e édition du Rapport Climat et Biodiversité d’AXA. L’assureur met en avant les différentes dimensions de son action pour lutter contre le changement climatique et protéger la biodiversité : gouvernance, stratégie, gestion des risques et indicateurs chiffrés de l’impact des actions menées. Indicateur clé du rapport, le « potentiel de réchauffement », qui mesure l’impact des investissements du Groupe sur le réchauffement climatique à horizon 2050, continue de s’améliorer.

Il s’élève en 2021 à 2,6°C, en baisse de 0,1°C et en dessous du marché (2,9°C). Le rapport indique également une nette amélioration de l’empreinte carbone du portefeuille d’investissement d’AXA avec une baisse de 29 % en 2021 par rapport à 2019. Enfin, le montant des investissements verts s’est établi à 22,6 milliards d’euros, proche de l’objectif de 26 milliards d’euros en 2023. Le rapport souligne ainsi la trajectoire de transition ainsi entamée, mais en soulignant aussi les efforts qui restent à accomplir pour l’accélérer.

Tous à la Climate School

AXA Climate et l’ADEME lancent la Climate School, un parcours de formation en ligne sur les enjeux de la transition bas carbone pour les entreprises. Ce parcours, disponible en quatre langues (français, anglais, espagnol et portugais), vise à donner en deux heures les prérequis avant de s’engager dans le chemin de la décarbonation.

Comment interpréter les scénarios du GIEC ? Qu’est-ce que l’Accord de Paris ? Comment construire une trajectoire à la hauteur des attentes de vos parties prenantes et un plan de transition pertinent pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre ?

Voici quelques-unes des questions auxquelles répond ce nouveau parcours de formation composé de deux grands volets : le premier centré sur les enjeux scientifiques du changement climatique ; le second sur le chemin à suivre par les entreprises pour aboutir à une économie bas-carbone.

Une quinzaine de vidéos pédagogique présente les notions essentielles à connaître avant d’entamer sérieusement une démarche de décarbonation : les causes et conséquences du changement climatique, les points de bascule, la gouvernance internationale du climat, la comptabilité carbone, la neutralité carbone, le panorama des référentiels et autres méthodes comme celles développées par l’initiative Science Based Targets, les bonnes pratiques et écueils à éviter.

Les films sont complétés par des quizz qui permettent de se tester sur l’acquisition des connaissances et l’assimilation des concepts.

« Ce parcours vient répondre à une demande que nous constations depuis plusieurs mois au sein des entreprises. Cette collaboration avec l’ADEME, avec laquelle nous avons co-construit le contenu, permettra une diffusion la plus large possible afin de former le maximum d’apprenants aux enjeux de la transition bas carbone, en France et à l’international » se félicite Antoine Poincaré, VP Climate School d’AXA Climate.

L’Auxiliaire valorise les engins zéro émission

De son côté l’Auxiliaire, assureur des professionnels de la construction, s’engage et accompagne les entreprises utilisatrices d’engins et matériels de chantier zéro émission en leur proposant une offre d’assurance distinctive qui valorise leur engagement environnemental.

L’offre breez repose sur un socle assurance large, qui inclut, sans option, de solides garanties et intègre de nouvelles couvertures spécifiques aux engins zéro émission. Breez est aussi une offre complète et innovante intégrant des services en lien avec la transition environnementale et la prévention.

Elle permet aux entreprises du BTP de réaliser et piloter leur bilan carbone certifié à des conditions préférentielles grâce à la plateforme digitale de notre partenaire Carbo. Associéé à Greenflex, cabinet-conseil en performance environnementale et énergétique, l’Auxiliaire Académie propose une session de formation consacrée à la RSE.

Autant d’initiatives qui participent à une mobilisation contre le réchauffement climatique à la fois individuelle et collective.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P