Une semaine de sensibilisation pour vieillir en bonne santé

0
190
Avec un vieillissement de la population significatif, les questions sur la meilleure qualité de vie possible pour les seniors se posent de plus en plus. Comment aider cette partie de la population, de plus en plus nombreuse, qui vivra de plus en plus longtemps, à mener une vie en autonomie et en bonne santé le plus longtemps possible ?

La prévention peut-elle prendre une place prépondérante dans la politique gérontologique ? C’est dans cette perspective qu’à eu lieu la semaine de sensibilisation pour vieillir en bonne santé du 17 au 21 janvier 2022.

Vieillir en bonne santé : une semaine pour sensibiliser

Nous connaissons tous la bonne vielle expression « Il vaut mieux prévenir que guérir ». Elle est particulièrement bien portée par la semaine de la prévention pour vieillir en bonne santé.

En effet, l’objectif de cet événement est double. D’une part il s’agit, pendant une semaine, de sensibiliser et prévenir sur des thèmes concrets, importants et moteurs du mieux vieillir.

Pour Frédérique Decherf, directrice de l’Action sociale Agirc-Arrco, « Prendre soin de sa santé est non seulement un facteur de bien-être immédiat mais favorise aussi, sur le long terme, le maintien de l’autonomie. La semaine de la prévention pour vieillir en bonne santé a pour vocation de sensibiliser les personnes de 50 ans et plus sur les bons comportements à adopter pour permettre à chacun de rester en bonne santé le plus longtemps possible. »

D’autre part, c’est également l’occasion de présenter au plus grand nombre, les actions de prévention d’Agirc-Arrco sur les effets du vieillissement, dispensées toute l’année.

Agirc-Arrco propose, dans ses centres de prévention, à tous bénéficiaire de plus de 50 ans ainsi qu’au conjoint, un bilan médico-psycho-social et parcours de prévention sur le sujet. Concrètement, après une évaluation individuelle visant au repérage des risques de fragilité, le bénéficiaire reçoit des informations détaillées sur ses atouts et ses facteurs de risque, ainsi que des conseils personnalisés afin de l’aider à adapter son comportement et retarder les effets du vieillissement.

17 centres de prévention Agirc-Arrco existent partout sur le territoire à travers lesquels 26 000 personnes sont accompagnés chaque année.

Le programme de la semaine de la prévention pour bien vieillir

Au programme de la semaine de la prévention pour vieillir en bonne santé, conférences en ligne, tchats avec des professionnels de santé et en complément, plusieurs centres régionaux de prévention Agirc-Arrco ont ouvert leurs portes pour proposer des ateliers pratiques avec des professionnels de santé.

4 grands thèmes de base du bien-être ont été abordés lors de ces journées :

Docteur Sophie Pichierri, directrice du centre de prévention Agirc-Arrco de Nantes, accompagnée d’une diététicienne, explique comment retrouver ou préserver son équilibre alimentaire, tout en continuant à se faire plaisir.

Docteur Delphine Berra, directrice du centre de prévention Agirc-Arrco de Troyes, explique en quoi bouger fait du bien, au corps comme au moral, et dispense idées et conseils pour en tirer un maximum de bénéfices.

Docteur Christiane Vannier, directrice du centre de prévention Agirc-Arrco de Lyon, détaille les conséquences (parfois positives !) du stress et donne les clés pour éviter de se laisser déborder.

Docteur Martine Burbaud, directrice du centre de prévention Agirc-Arrco de Bordeaux, explique les mécanismes du sommeil, de son évolution et donne de précieux conseils pour mieux dormir

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P