Swiss Life France : programme stratégique à l’horizon 2024

0
421
Le groupe Swiss Life a annoncé le 25 novembre son plan stratégique SL 2024. C’est dans ce cadre que Swiss Life France est revenu sur les résultats obtenus ces 10 dernières années, annonçant avoir atteint les objectifs de son plan Swiss Life 2021 malgré la crise sanitaire. Un nouveau programme sur 3 ans a été présenté, avec pour objectifs de développer davantage encore le business model : si la croissance sur le long terme est privilégiée, la compagnie d’assurance ne saisira pas moins toute opportunité de marché tout en renforçant son positionnement client.
Un modèle d’affaire et des choix stratégiques centrés sur l’adaptation aux évolutions du marché

Dans son communiqué, Swiss Life France a tenu en premier lieu à valoriser et conforter son business model, basé sur les éléments suivants :

  • Positionnement sur les clients à haute valeur ajoutée, aisés et patrimoniaux
  • Un large panel d’offres recouvrant les domaines de l’assurance privée, l’assurance vie, la banque privée et des solutions financières
  • Des offres d’assurance Santé, Prévoyance et Retraite proposées aux professionnels et aux TPE-PME
  • Une capacité de distribuer ses produits à la fois via des réseaux ouverts et des réseaux propriétaires (multidistribution)
Objectifs Swiss Life 2021 atteints

Swiss Life France ne cache pas sa satisfaction d’avoir « surperformé le marché français au cours des dix dernières années ». Ainsi depuis 10 ans, son chiffre d’affaires en assurance vie a augmenté de 9%, alors que la moyenne du marché a reculé de 1%. Swiss Life France souligne aussi que son chiffre d’affaires a toujours recouvré une part en unité de compte nettement supérieure à la moyenne du marché.

Ainsi le contexte de pandémie, avec ses conséquences financières, n’a visiblement pas empêché Swiss Life France d’atteindre les objectifs de son plan à horizon 2021.

Le Plan Swiss Life 2024

Fort de ces résultats, Swiss Life France entend poursuivre sur ces mêmes principes à l’horizon 2024, avec 3 priorités stratégiques :

  • poursuivre sa croissance auprès de ses clientèles cibles (clientèle aisée et patrimoniale, entreprises et travailleurs non-salariés)
  • renforcer son modèle de multidistribution
  • optimiser son modèle opérationnel

Le premier axe consiste à poursuivre sa croissance sur les clientèles cibles. Concernant la clientèle aisée et patrimoniale, de nouvelles solutions de banque privée seront proposées. L’accent sera mis aussi sur des offres en unités de compte responsables, aussi bien en épargne qu’en retraite.

Concernant les entreprises et les travailleurs non-salariés, les offres seront enrichies avec des garanties optionnelles proposées en Santé et en Prévoyance. Déjà bien positionnée sur les retraites avec une part de marché passée à 11%, l’entreprise compte bien tirer profit de l’environnement post-Loi Pacte, qui favorise l’épargne retraite au sein des entreprises, pour poursuivre sa croissance sur ce secteur.

Le deuxième axe consiste à renforcer le modèle actuel de multidistribution, en mettant l’accent sur le développement des réseaux, orientés vers le conseil à valeur ajoutée. Il peut aussi bien s’agir de réseaux internes (Ma Santé Facile, réseau salarié dédié à l’assurance santé) que de réseaux partenaires spécialisés. Un renforcement de la présence sur Internet pour commercialiser les produits Retraite et Assurance-Vie est aussi prévu, à travers la filiale Placement-direct.fr. Par ailleurs, le recrutement de nouveaux banquiers privés a été annoncé.

Le troisième axe consiste à optimiser le modèle opérationnel du groupe, pour tendre vers davantage de « flexibilité, d’efficience et de scalabilité » : autrement dit, le but est de pouvoir s’adapter facilement et rapidement à une éventuelle montée en charge de la demande. Là encore, cette optimisation passe principalement par le digital : les critères de sélection des distributeurs de Swiss Life mettront l’accent sur l’utilisation des portails et des canaux digitaux. Le développement de processus davantage automatisés est aussi prévu, notamment au travers de la technologie API.

Pour autant, Swiss Life France indique que l’intervention humaine devra rester présente tout au long des contrats afin de maintenir la satisfaction des clients.  Cette belle pensée est assortie d’un objectif ambitieux puisque la compagnie fixe comme objectif d’améliorer sensiblement son Net Promotor Score[1] (NPS) en ce qui concerne son réseau propriétaire : le score était de 17 points en 2020, mais un résultat entre 35 et 40 points est visé d’ici 2024.

Quid de la responsabilité sociétale d’entreprise ?

Swiss Life France souligne que sa stratégie annoncée s’inscrit pleinement dans le programme global Swiss Life 2024 annoncé par le Groupe Swiss Life. Il est cependant intéressant de noter que parmi les quatre objectifs stratégiques affichés du Groupe Swiss Life, que Swiss Life France a rappelés dans son communiqué, un seul d’entre eux ne fait pas l’objet de mesures détaillées : il s’agit de la « responsabilité sociétale d’entreprise ». Le seul élément concret s’y rapportant est le développement annoncé d’offres d’épargne et retraite responsables en unités de compte.

A en croire le CEO de Swiss Life France Tanguy POLET, il n’y a pourtant aucun doute à avoir sur les intentions du groupe en la matière, comme il l’a affirmé lors de l’annonce du plan : « Notre ambition est d’augmenter la puissance de notre business model en tirant parti des évolutions et de nos savoir-faire, et accroitre ainsi notre force de frappe. […] Au-delà des objectifs financiers, notre volonté est bien qu’à travers ce plan, chaque partie prenante de l’entreprise, actionnaires, clients, partenaires et collaborateurs soit gagnante, avec une attention particulière portée à nos engagements sociétaux et environnementaux. »

[1] Un des principaux outils de mesure de la satisfaction client.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P