Home A l'étranger Ping An, la monographie qu’il vous faut !

Ping An, la monographie qu’il vous faut !

Frédéric Panchaud, vous venez de mettre à disposition gratuitement la monographie la plus complète sur Ping An, le plus grand assureur mondial. Pourquoi ?

Dans mon podcast Asie et Innovations, je chronique des innovations business toutes plus incroyables les unes que les autres mais Ping An conserve une place singulière. D’abord, même dans le secteur financier, rares sont ceux qui connaissent Ping An, société qui après tout ne fait que 190 Milliards de dollars de CA.

Ensuite, même les observateurs les plus attentifs vous parleront de Ping An comme d’un assureur, avec une offre innovante de téléconsultations…Mais c’est une vision partielle.

Ping An Good Doctor, application au 347 millions d’utilisateurs (plus que Linkedin ou Twitter) est beaucoup plus que de la téléconsultation…Et Ping An, c’est beaucoup plus que de l’assurance…C’est par exemple le Tinder de la gestion de patrimoine (Lufax) mais aussi la plus grande offre de services aux automobilistes chinois (300 millions d’utilisateurs) ou bien encore un leader mondial dans la gestion de la Smart City…

Enfin, ce qu’illustre cette monographie, c’est comment, en utilisant de façon industrielle et massif la technologie, Ping An est en train de devenir une plate forme numérique (comme les Gafam ou leurs homologues chinois BATX) qui se trouve avoir des compétences dans le secteur financier

Vous évoquez Ping An « comme un assureur vieux et ventripotent » et qui malgré tout s’est complètement réinventé. Quels ont été, selon vous, les éléments fondamentaux de cette réinvention ?

Vieux et ventripotent, c’était un clin d’oeil pour exprimer le fait que Ping An est un assureur établi (création en 1988) mais si j’en crois les levées de fonds insurtech et les commentaires qui les accompagnent qui s’accumulent,  « Vieux et ventripotent », c’est comme ça que beaucoup perçoivent n’importe quel assureur classique.

Ceci dit, au-delà des éléments spécifiques au marché chinois, je crois que la métamorphose de Ping An découle d’une vision stratégique claire (la technologie et les écosystèmes utilisateurs et clients) , d’investissements massifs dans ses propres technologies et d’une mise en œuvre « jusqu’au boutiste ».

Par exemple, Ping An utilise ses IA propriétaires absolument partout et massivement

Chez Good Doctor, l’IA fait les diagnostics pour les 900 000 consultations quotidiennes et les médecins humains qui valident peuvent ainsi gérer une patientèle de 3000 personnes devraient monter à 10000 (en France, c’est 2000)

Mais Ping An utilise aussi l’IA pour faire passer ses entretiens de recrutements… et comme Pin An a presque 400000 salariés, ce sont plusieurs millions d’entretiens automatisés.

Et il y a beaucoup beaucoup d’autres exemples dans cette monographie

Il semble que Ping An soit un « exemple à suivre ». Vous confirmez ? Est-ce possible sur le marché intérieur français ?

Ce que je trouve incroyable dans le cas Ping An, c’est ce que cet assureur est, comme beaucoup des acteurs français que je connais, lorsqu’il a commencé à se lancer dans sa métamorphose. En particulier, il avait déjà un legacy technique et organisationnel…Et pourtant, il y est parvenu…et très bien même.

Je considère que l’innovation doit servir la croissance de l’entreprise et non pas les égos…De ce fait, il ne fait pas de doute pour moi que Ping An est un modèle très intéressant à regarder, voir à copier, pour une entreprise classique…Parce qu’elle leurs ressemblent et qu’elle a rencontré les mêmes problèmes concrets…mais qu’elle illustre aussi les avantages sous estimés des groupes matures

L’exemple parfait est celui de Lufax, qui parce qu’elle est la filiale d’un acteur classique, a pu accéder à des compétences spécifiques (en l’espèce, la maîtrise de contraintes réglementaires) qui lui ont permis de s’imposer sur un marché en effervescence (le peer to peer lending) qui a été restructuré par l’interventionnisme de l’état Chinois

Pour ce qui est de la transposition sur notre marché, ce que je peux dire, c’est que lorsque j’anime des réflexions chez mes clients en leur parlant de Ping An, ils trouvent toujours des idées réplicables dans leurs contextes…Et la logique de Ping An sur l’écosystème et la plateformisation, avec des philosophies assez différentes de ce que l’on voit généralement en France, les interpelle… .

Au delà des éléments spécifiques à l’univers de Ping An, cette monographie comporte d’autres éléments d’analyses, pouvez nous en dire quelques mots

Cette monographie est un travail conjoint avec Octobot, la start up française d’intelligence économique. Et il nous a semblé utile d’accorder une place importante au contexte dans lequel évolue Ping An. Nous avons donc dressé une large présentation de ce qu’est le marché chinois de l’assurance.

Et nous nous sommes aussi attardé à expliquer pourquoi l’Asie va impacter toutes les entreprises européennes…qu’elles en soient conscientes ou pas.

Évidemment, nous avons listé quelques fondamentaux macro économiques. Par exemple, 15 pays asiatiques viennent de signer un accord de libre échange qui pèse déjà 30% du PIB mondial…alors même que cet accord exclut par exemple l’Inde et Taïwan.

Mais nous avons aussi insisté sur le fait que de nouveaux standards, notamment digitaux, naissent en Chine. L’exemple le plus impressionnant est évidemment celui de TikTok…le réseau social si mal compris des plus de 20 ans.

Vous êtes un spécialiste de la transformation des organisations, en particulier dans le secteur financier, quels sont selon vous les 3 raisons essentielles pour les acteurs du marché français, de se procurer cette monographie ?

Cette monographie illustre comment un acteur, qui n’est pas une start up mais qui a une volonté, peut bénéficier à plein des mutations qui sont en cours…et cela suivant 3 axes

  • D’abord, dans l’optimisation de ses process avec un recours à la technologie
  • Ensuite, dans sa démarche “commerciale”. De ce point de vue, Ping An Good Doctor est très intéressant, certes sur l’aspect téléconsultation dont beaucoup vous parle mais surtout avec les autres produits et services (nouveau produit de responsabilité médicale, investissement dans le tourisme médical via une super’app, …)
  • Enfin, parce que je le redis, la vision stratégique sur l’évolution de leur modèle est très intéressante.
Pour vous procurez cette monographie www.tidings.fr. 

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.