Savoir nager en eaux troubles et accompagner la révolution IA

0
256

Sonia Elmlinger directrice générale de Social Care Consulting et administratrice de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP) et David Aupetit, co-gérant de Rive Gauche Finance, membre du groupe Patrimmofi ont su manœuvrer dans la tourmente de 2020, en consolidant leur approche digitale. Axé sur la protection sociale, Social Care Consulting, va accélérer son développement, en France et au Benelux, notamment avec le lancement en septembre 2021 d’une plateforme digitale de souscription en ligne. Patrimmofi, bien implanté sur l’immobilier, veut aussi mettre l’accent sur l’épargne salariale et l’épargne retraite.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2020 ?

Sonia Elmlinger : Sur notre spécialité en protection sociale, prévoyance et santé, nous avons été très sollicités pendant cette période. En effet, les chefs d’entreprises se sont posés beaucoup de questions sur leur couverture sociale. De notre côté nous avons dû gérer les arrêts de travail dus à la COVID et surtout rassurer les clients.
Sur la partie financière et gestion de patrimoine, le bilan est plutôt positif. Nous avons beaucoup arbitré de contrats au printemps dernier jusqu’à la fin de l’année 2020, et terminons l’année avec une progression de nos portefeuilles de près de 11 % malgré la crise violente que nous avons traversée.
Dans un cadre plus général, notre association, la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, nous a beaucoup accompagnée. Elle a proposé des formations adaptées et a dispensé des informations régulièrement tant juridiques que règlementaires. Elle nous a aidé au quotidien dans la pratique de notre métier pendant cette période inédite.
Pour finir, la crise sanitaire a accéléré notre transformation digitale. Nous sommes en train de créer une plate-forme de souscription en ligne afin que les PME de moins de 20 salariés en France, ainsi que les travailleurs indépendants puissent en quelques clics souscrire des garanties de prévoyance et de santé, complémentaires et obligatoires. Cette plate-forme digitale sera lancée en septembre 2021 en France, et au Benelux. Par la suite, nous souhaitons la déployer dans toute l’Europe.
David Aupetit : L’année 2020 a été exceptionnelle à bien des égards. Rien ne nous préparait à cette rupture brutale. Je voulais tout d’abord remercier les hommes et les femmes du groupe Patrimmofi qui sont de grands professionnels de la gestion de patrimoine. Grâce à eux, notre chiffre d’affaires a progressé et notre société a continué sa croissance.
Ce développement a aussi été accentué par la forte dynamique créée par la synergie autour d’entités très fortes qui ont rejoint le groupe Patrimmofi comme Solon ou Valorial et grâce à la qualité de chef d’orchestre de Georges Nemes.
Nous avons tous su rester proches de nos clients. Car ce sont eux qui font la richesse de notre groupe ; notre approche personnalisée et prudente de leur patrimoine nous a permis dès mars 2020 d’être sereins. En effet, nous avions clairement identifié fin 2019 un niveau de marché élevé sur le long terme ; la dernière grande crise remontant à 2008-2009, une nouvelle crise était en effet prévisible « graphiquement » sans que nous en connaissions la date certaine. Par ailleurs, la part importante d’immobiliers dans nos allocations d’actifs a aussi été une protection. Et à partir du printemps 2020 jusqu’à aujourd’hui, nos conseillers n’ont eu de cesse de parler à leurs clients pour saisir des opportunités. Ils nous sont aujourd’hui reconnaissants de ce suivi et c’est cela le vrai bilan positif de 2020.
Je tiens aussi à remercier nos fournisseurs car ils ont su se doter d’outils digitaux pour nous accompagner dans cette réactivité

Comment avez-vous abordé l’année 2021 ?

S.E : Nous sommes confiants car nous possédons un tempérament plutôt optimiste ! Mais il est vrai que de nombreuses incertitudes planent. Le risque en Europe et surtout en France d’une crise économique post crise sanitaire ne peut être écartée, notamment avec les retards sur la vaccination et les nombreux variants de la COVID qui se développent partout dans le monde.
Malgré tout, nous espérons une sortie de crise sanitaire grâce à l’accélération de la vaccination.
Cela dépendra aussi de la mise en œuvre concrète des mesures de soutien et de relance par les États dont l’efficacité sera mise à l’épreuve au cours de l’année 2021.
Nous pensons que les principaux moteurs cette année seront la Chine, les Etats Unis et les politiques accommodantes des banques centrales, ainsi que les plans de relance annoncés par les gouvernements qui devraient constituer des soutiens majeurs.
Bien sûr, le rythme du rattrapage économique dépendra de l’évolution de la pandémie et de la capacité de chaque gouvernement à la contenir.
Nous allons continuer à être très sélectifs et à bien diversifier nos portefeuilles.
Ce que nous recommandons :  une gestion active, sélective et sur mesure en privilégiant les actifs risqués, notamment les actions par rapport aux obligations, tout en retenant une approche équilibrée et diversifiée du point de vue géographique.
Précisément, notre métier, est de mesurer les risques pour nos clients, de les prémunir en matière de protection sociale en cas de problème grave, d’assurer leur patrimoine, leurs actifs financiers et leur famille. Notre quotidien est donc de savoir nager en eaux troubles et d’anticiper !Nous sommes plus que jamais présents aux côtés de nos clients, nous cherchons des solutions leur permettant de réduire leurs coûts, et d’aborder cette année sereinement en étant bien protéger.
D.A : Le groupe Patrimmofi aborde cette année avec une grande confiance, celle de nos clients. Dans ce monde où les liquidités abondent et où les taux restent bas, nous restons confiants dans l’acquisition de biens réels comme les actions ou l’immobilier. Nous proposons selon le profil de nos clients des stratégies d’allocations d’actifs diversifiées et personnalisées articulées autour de ces deux axes. Sans oublier l’acquisition d’œuvres d’art en diversification car ce qui est rare vaut cher !
Nous mettons cependant sous surveillance le niveau des taux d’intérêts sans que pour le moment cela ne soit cependant un problème. Mais soyons prêts en cas de dérapage ! Nous déconseillons fortement toute stratégie obligataire, a fortiori en obligations d’État.
Concernant les équipes, nous avons hâte de pouvoir enfin nous retrouver et de faire prendre corps physiquement à ce groupe Patrimmofi en pleine expansion. Nous avons pris place dans nos nouveaux locaux, rue de Prony de façon à regrouper les nouvelles entités arrivées et les cabinets historiques mais pour le moment le télétravail reste la règle.
Nous rêvons donc tous d’une grande réunion avec nos clients, une fois la crise sanitaire passée, pour les remercier de leur fidélité, dans ce nouveau vaisseau amiral.
2021 c’est cela : croître avec nos clients, repousser nos limites et transmettre de la compétence, le tout dans le souci permanent de notre conformité règlementaire.

Y-a-t-il des thématiques que vous souhaiteriez approfondir pour vos clients

S.E : Nous restons très concentrés sur la question de la protection sociale notamment avec le lancement en septembre 2021 de notre plateforme digitale de souscription en ligne.
Nous continuerons notre développement dans toute la France sur ce secteur d’activité pour lequel nous sommes spécialisés.
Nous venons d’embaucher un responsable à Angers en charge du développement de la région Ouest et voulons pour fin 2022 être présents dans toutes les régions de France ainsi qu’au Benelux.
Là encore, il faut être actif afin de réduire la distance qui nous sépare de nos clients. C’est ce que nous avons fait en 2021 et nous allons accélérer en 2022.
Nous souhaitons également nous concentrer sur la région Est puisque nous avons signé un partenariat en fin d’année dernière avec la plus importante société de gestion indépendante du Luxembourg, FUCHS Group pour développer la protection sociale et la retraite complémentaire de leurs clients.
La retraite complémentaire et l’épargne salariale sont aussi 2 thématiques essentielles pour nos clients chefs d’entreprises et PME.
Depuis la Loi Pacte de très nombreuses opportunités leurs sont offertes et nous serons auprès d’eux pour les accompagner dans ces démarches.
Aujourd’hui, plus que jamais, la préparation de la retraite et le partage de la valeur et de la réussite dans l’entreprise sont des sujets incontournables et fondamentaux.
D.A : Plus que jamais la diversification est le maitre mot. D’ailleurs, au sein du groupe se trouvent à la fois des spécialistes des marchés financiers, de l’immobilier, de l’art, de l’épargne salariale… nous garantissant cet impératif. Sans compter une équipe d’experts patrimoniaux étant en veille sur toutes les questions civiles et fiscales.
Le point central cette année est de continuer à accompagner nos clients face à la chute des rendements, le tout dans une approche sur mesure. Cela passe par exemple par l’acquisition de biens en nue-propriété. Dans le financier, les unités de compte dans l’immobilier – SCI diversifiées, SCPI, OPCI, SCI viager – doivent prendre plus de place et accompagner la fin du support euros. Sans oublier les produits structurés qui, bien pensés, sont des outils efficaces sur le long terme. Il ne faut pas oublier enfin, toujours sur le long terme, les thématiques porteuses comme la digitalisation de l’économie et l’environnement ; nous avons identifié les sociétés de gestion en pointe sur la question.
Les comités immobiliers et financiers que nous avons mis en place au sein du groupe nous assure une grande réactivité quant aux choix pertinents pour nos clients. Et l’assurance-vie reste toujours l’idéal pour recueillir en son sein les thématiques susvisées !
Réalisé par Jean-Charles Naimi

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here