Réseaux de soins : améliorer la prise en charge des assurés

0
563

Ils s’appellent Carte Blanche Partenaires, Santéclair, Itelis, ou Kalixia… ces réseaux de soins regroupent des professionnels partenaires ou conventionnés.

Avec, à la clef, plus de lisibilité pour l’assuré, des avantages tarifaires, des services d’orientation en santé et des soutiens ciblés.

« Le mot  »patient » ne positionne-t-il pas l’assuré dans un rôle passif ? », s’interroge Marianne Binst, la directrice générale de Santéclair. « En partant de ce constat, avec l’envie que les patients deviennent acteurs de leur parcours de soins, j’ai lancé en 2003 cette plateforme de santé pour que les assurés aient un rôle actif vis-à-vis de leur santé ». Cette plateforme regroupe aujourd’hui 150 000 professionnels et apporte ses services à 10 millions de Français.

Kalixia rassemble plus de 7 100 centres d’optique partenaires et près de 6 300 praticiens dentaires. Itelis a pour clients 80 complémentaires de santé, rassemblant 10 millions d’assurés.

« Il y a 20 ans, dans les domaines où les prix étaient libres comme l’optique, l’audioprothèse ou les prothèses dentaires, les clients pouvaient rarement comparer les offres entre elles, ou obtenir un devis. Il n’était pas évident de parler de prix avec son professionnel de santé. Aujourd’hui cette époque est révolue, car nous avons fait bouger les lignes. Nous avons mis en place un document normé, précis, afin que l’assuré puisse opérer des comparaisons directes. Ce qui était une révolution il y a 20 ans est désormais une obligation réglementaire, et un comportement naturel pour les patients et les professionnels de santé » analyse Marianne Binst.

Analyse des symptômes, opticiens à domicile…

Les réseaux de soins ne cessent d’innover.  » Se réveiller un matin souffrant, analyser ses symptômes avec l’aide des outils basés sur l’IA, accéder à un médecin spécialiste en téléconsultation en 30 minutes est une révolution sur le plan technologique autant que sur le plan de l’innovation  » se félicite Christian Acknin, directeur général délégué de Santéclair. « Permettre à chacun d’accéder à un second avis médical issu d’experts reconnus dans leurs domaines est aussi possible. C’est une chance supplémentaire donnée à chaque bénéficiaire sur des pathologies lourdes pour lesquelles il faut absolument être certain du diagnostic et de la stratégie thérapeutique »

Itelis propose de son côté un nouveau service Opticien à domicile, en partenariat avec Optical Center Mobile. Des camions entièrement équipés comme un cabinet moderne d’ophtalmologie vont à la rencontre des assurés, notamment les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Kalixia favorise l’accès à des ostéopathes sélectionnés sur des critères de qualité, avec une normalisation et une dématérialisation de la note d’honoraires ainsi qu’une modération tarifaire.

Web télé santé mentale

Les réseaux de soins s’investissent également dans la santé mentale, enjeu majeur de santé publique à l’échelle de la France, avec 13 millions de personnes concernées par une pathologie. Ainsi, Santéclair a lancé une web télé, « Bien dans ma tête : Français, salariés et entreprises face au tabou de la santé mentale ! » pour libérer la parole et faire évoluer les mentalités.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P