Mon espace santé : nouvel outil numérique pour les Français

0
587

L’étude de France Assos Santé, « Les français et la e-santé » a montré que seulement 35% des personnes interrogées ont ouvert un Dossier Médical Partagé (45% chez les patients) et seule la moitié l’utilise.

Ce carnet de santé numérique méconnu et très peu utilisé laisse place, en ce début d’année, à « Mon espace santé ». Ce nouvel outil a notamment l’objectif de faire prendre un véritable virage vers une e-santé en France. Découvrons ses missions, ses défis et ses enjeux.

Mon espace santé : En 2022, vous avez la main sur votre santé

Mon espace santé est un nouvel espace numérique personnel, présenté comme la version très améliorée du Dossier Médical Partagé.

Ce dernier, très peu utilisé par les patients, notamment à cause du manque d’implication des professionnels, laisse place à ce nouvel outil, fortement attendu.

Ses missions ? Stockage et partage des données de santé (ordonnances, traitements, résultats d’examens, comptes rendus d’hospitalisation…), messagerie sécurisée, agenda, catalogue de services numériques de santé référencés par l’État.

Afin d’être facile d’accès, son interface est simple, intuitive et sécurisée.

Ce projet a été co-construit par des usagers, des établissements de santé, des professionnels de santé et des éditeurs de logiciels. Après une phase pilote réussie menée dans le Loire- Atlantique, la Somme et la Haute-Garonne, Mon espace santé s’élargit à tout le territoire français. Dès ce mois-ci, chaque citoyen recevra un courrier ou un courriel lui demandant d’activer son compte (en l’absence de réponse sous un mois, il sera activé automatiquement).

Les enjeux et les défis de la numérisation de la santé

Un besoin de digitalisation s’est fait ressentir dans toutes les sphères de la société et a été accentué par la crise sanitaire. Du côté de la santé, la numérisation est un enjeu majeur pour construire le système de santé adapté au futur.

Avec une forte augmentation de l’utilisation de la téléconsultation (+23% depuis la crise), on comprend bien que les français sont prêts à adopter ces services numériques dans leur parcours de santé (88% en utilisent déjà au moins un).*

Cette numérisation a notamment pour objectif de leur permettre de mieux prendre leur parcours de santé en mains, mais également de leur faciliter la vie ainsi que celle des professionnels de santé. À titre d’exemple, les documents présents dans Mon espace santé seront utiles dans le cadre d’une consultation avec un nouveau médecin, en amont d’une hospitalisation ou en cas d’urgence.

Preuve que les professionnels y trouvent également leur compte : +300% de documents ont déjà été déposés dans cet espace par les établissements pilotes de Haute Garonne.

Par ailleurs, bien que les opportunités que propose le numérique pour la santé sont loin d’être négligeables, il y a des défis importants à prendre en compte.

Il faudra faire attention à rassurer les Français sur l’utilisation de leurs données personnelles et également être attentifs à ceux qui sont aujourd’hui éloignés du numérique.

Sur le premier point, l’Assurance maladie rappelle que « la sécurité et la protection des données personnelles – hébergées en France – sont garanties par l’État, la CNIL, et lAssurance Maladie. ». Par ailleurs, pour beaucoup, à l’instar de la journaliste Coralie Lemke, autrice de « Mes donnés, ma santé », il existe un « gros manque de clarté » sur les protections mises en place dans le cadre du lancement de ce dispositif.

Pour le second point, 74% des gens interrogés dans L’étude de France Assos Santé, « Les français et la e-santé » pensent que cette digitalisation pourrait être source de nouvelles inégalités pour les éloignés du numérique.

Accompagner les français, surtout les plus éloignés du numérique

Le déploiement national de Mon espace santé, censé révolutionner le rapport des français avec l’e-santé, demande un grand travail d’accompagnement de la population. Ainsi des médiateurs numériques, notamment le réseau France services, accompagneront les français dans la découverte de l’outil.

Une attention particulière est aussi portée aux personnes les plus éloignées du numérique, afin qu’elles puissent prendre en main l’application.

Cette mission est aussi portée par le réseau bénévole d’Ambassadeurs, « les sensibilisateurs, formateurs et médiateurs », qui ont pour missions de communiquer, sensibiliser et former.

Mis en œuvre en Haute Garonne, cette initiative solidarité numérique sera déployée nationalement en 2022.

« Nous avons soulevé plusieurs fois le fait de ne pas oublier les personnes en situation de précarité à l’utilisation du numérique comme les personnes âgées ou bien les personnes vivant en zone blanche ou n’ayant pas de matériel informatique. En ce sens, des coordinateurs et des conseillers numériques des Maisons France Services seront spécifiquement à l’écoute de ces situations. » précise France Assos Santé Occitanie, investit dans ce réseau.

Découvrez la présentation de mon espace santé en image :

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P