Lydia, la success story de la nouvelle licorne française

0
379
« Je te fais un Lydia ? » traduit comme « Puis-je te faire un transfert d’argent en instantané sur l’application Lydia directement reliée à mon compte bancaire ? » s’est imposée en quelques années comme expression courante dans le langage, souvent des jeunes générations.

A ses débuts, Lydia permettait principalement à ses utilisateurs d’effectuer des virements en instantané et sans frais. Aujourd’hui, 8 ans après son lancement et avec une communication fraiche et bien ficelée, elle devient la 23ème licorne française en comptant 5,5 millions d’utilisateurs. Elle a pour ambition de devenir, d’ici 2025, le compte principal de 10 millions d’Européens.

23ème licorne, un statut bien mérité

Le 8 décembre 2021, Lydia a réalisé une nouvelle levée de fonds de plus 100 millions de dollars, pour une valorisation supérieure au milliard de dollars et obtient donc le statut de licorne.

Pour rappel, le terme licorne désigne une start-up, valorisée à plus d’un milliard de dollars, non cotée en bourse et non filiale d’un grand groupe. Il en existe aujourd’hui 23 en France et Lydia est la dernière en date.

Ses investisseurs historiques, Accel , Founders Future et Tencent, géants chinois de l’internet, renouvellent donc massivement leur confiance dans son projet. A leurs côtés, deux fonds d’investissement américains, Dragoneer et Echo Street, ont également décidé de faire confiance à la pousse grandissante en investissant pour la première fois.

Il s’agit désormais de la deuxième application fintech la plus téléchargée en France, elle compte pas moins de 5,5 millions d’utilisateurs, principalement des jeunes de 18-35 ans. Gage de dynamisme et d’adaptabilité, elle évolue rapidement et atteint des chiffres records. Grâce à ses nouveaux services comme le compte courant, le compte joint, le trading 100% mobile… ce sont 2 millions de Français qui ont été récemment séduits.

Lydia, une expansion assurée

Avec une avancée fulgurante ces dernières années et son nouveau statut de Licorne, Lydia a su séduire les Français ainsi que de grands investisseurs internationaux. Sa valorisation est pour la start-up un nouveau coup de boost afin d’atteindre les objectifs ambitieux qu’elle s’est fixée « Ces nouveaux moyens nous permettent d’aller plus loin, plus vite dans notre mission de changer les codes de la banque, en rendant tous les services financiers plus simples, plus accessibles, plus instantanés aussi. » déclare Cyril Chiche, président et cofondateur de Lydia. L’application mobile compte effectivement aller plus loin, en élargissant ses offres elle souhaite devenir un acteur de référence en Europe comme au Portugal, en Espagne ou en Allemagne.

Pour réussir, la super app prévoit de s’appuyer sur une plus grande accessibilité des services comme les comptes partagés, les petits prêts express ou son trading pour tous dès 1 euro. Elle prévoit également d’embaucher près de 800 personnes dans les trois prochaines années.

Tous ces efforts sont déployés afin d’atteindre son ambition : « Réinventer les standards des services bancaires, avec un objectif d’avoir, à l’horizon 2025, 10 millions d’Européens qui utilisent Lydia comme leur compte principal. »

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P