L’assurance pousse pour les mobilités douces

0
550

À l’heure où le réchauffement climatique est une réalité, les mobilités douces sont de plus en plus encouragées. Certaines entreprises, notamment des assureurs, les inscrivent dans leur stratégie RSE.

Aller au travail en vélo, en skate, en trottinette ou à pied plutôt qu’en voiture ! C’est tendance. Les mobilités douces ont le vent en poupe. La mobilité douce désigne l’ensemble des déplacements non motorisés. Les bénéfices de ces déplacements sont nombreux : réduction de la pollution, augmentation de l’activité physique, meilleure santé physique, augmentation de la qualité de vie… Les mobilités douces réduisent les impacts des activités humaines, notamment sur les déplacements et rendent les transports plus agréables.

Le développement des mobilités douces répond à des enjeux environnementaux, mais aussi économiques et sociaux. Il permet de réduire les coûts associés aux déplacements entre le domicile et l’entreprise et les déplacements professionnels, d’améliorer les conditions de transport.

La mobilité n’est plus un enjeu individuel, il est devenu collectif, alors même que les déplacements professionnels représentent 5,5 millions de déplacements quotidiens en Île-de-France. Les entreprises disposent de moyens d’action sur les mobilités, par le remboursement du titre de transport en commun, l’encouragement du covoiturage et de l’autopartage, la création de stationnements sécurisés pour les vélos ou encore la mise en œuvre d’un forfait mobilités durables.

Des vélos pour les collaborateurs

Des moyens d’agir qui inspirent les entreprises. BCPE Assurances a ainsi pour ambition de réduire ses émissions carbone de 15 % entre 2019 et 2024.  » Nous participons financièrement, via le CSE, à l’acquisition de vélos par nos salariés. Ainsi, la subvention que nous versons s’élève à 400 euros par achat. Nous avons également mis à disposition de nos employés parisiens une flotte de vélos électriques partagés. Il s’agit de deux-roues acquis par notre entreprise, pour que nos collaborateurs puissent se déplacer entre nos sites franciliens  » explique Marion Aubert, directrice RSE de BCPE Assurances, citée par Flottes Automobiles.

« Pour inciter nos salariés à utiliser la petite reine, nous avons, en outre, déployé des parkings à vélos de 1 500 places dans nos sites franciliens, dont 600 dans les tours BPCE et 200 sur les autres sites en région. Ces parkings disposent de « kits de réparation avec système de gonflage ». Ils sont sécurisés et couverts et nous y avons installé des bornes de recharge pour les vélos électriques. À Charenton, en région parisienne, nous proposons ainsi 120 places de vélo pour 21 bornes de recharge électrique ».

Une offre assurantielle dédiée

Des mobilités nouvelles qui requièrent donc une de l’innovation en assurance. Vélos, vélos électriques, vélos cargo, tandems, trottinettes, gyropodes… Ulygo s’est spécialisée dans l’assurance des mobilités douces. Vols, casse, accidents, l’assurance couvre tous les risques pour le matériel, mais aussi les dommages corporels des conducteurs. « Se déplacer oui, mais en limitant les conséquences d’un dommage ou d’un accident ! Ulygo est une assurance flexible : quel que soit votre engin de déplacement, vous êtes certain de pouvoir vous déplacer en toute sécurité ! » souligne l’assureur.

D’autres assureurs couvrent également vélos et autres nouveaux véhicules électriques individuels. L’offre devrait se densifier encore dans les prochaines années.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P