Automatisation intelligente : clé de survie de l’assurance ?

0
543

La viabilité du modèle économique actuel du secteur de l’assurance est remise en question depuis plusieurs années, comme nous l’explique l’article de Technative.

En effet, le rapport mondial 2022 du cabinet McKinsey montre que 52 % des capitaux propres de l’industrie mondiale ont eu un rendement inférieur au cours des cinq dernières années.

Alors que la plupart des assureurs prévoient que les primes continuent d’augmenter en 2022, de nombreux obstacles restent en place. Nous pouvons citer l’évolution des préférences des consommateurs et l’essor des technologies de pointe qui posent des problèmes de pertinence.

Heureusement, l’automatisation intelligente a la capacité de bouleverser ce modèle obsolète en le remplaçant par une alternative efficace et rentable. En l’intégrant dans les processus d’indemnisation, de souscription, de tarification et de distribution, les compagnies d’assurances peuvent améliorer les marges et la productivité, ainsi que la satisfaction des clients et des employés.

Le secteur de l’assurance en difficulté

Le secteur de l’assurance est dans un état de stagnation, luttant pour maintenir des opérations rentables. La transparence des frais a permis aux clients de rechercher facilement des options à moindre coût, tandis que l’adoption croissante de la technologie a accru la pression sur les prix et la vitesse, alimentant un paysage fortement concurrentiel.

Les assureurs IARD ont eu du mal à réduire les coûts ces dernières années et l’ensemble du secteur a enregistré une rentabilité des capitaux propres légèrement inférieure au coût, à l’exception des courtiers qui sont les seuls à connaître une croissance économique positive.

Ces forces d’opposition sont encore aggravées par l’absence de demande croissante sur les marchés matures. L’industrie dépend de plus en plus des augmentations de prix, plutôt que de l’élargissement de la clientèle et de nouvelles offres de couverture.

Ce modèle de croissance changeant qui repose sur les hausses de prix est l’une des plus grandes menaces pour le secteur à venir. Celui-ci doit libérer la demande latente des clients, améliorer la création de valeur et cultiver le développement et l’innovation.

Les technologies avancées peuvent être exploitées pour y parvenir, ce qui se traduit par une réduction des coûts, une expérience client et employé optimisée, ainsi qu’une prise de décision et une productivité améliorées.

Une transformation numérique dans l’assurance plus que nécessaire

Les demandes changeantes du marché obligent les compagnies à fonctionner à des vitesses de plus en plus rapides. Comme l’énonce le cabinet, ce qui prenait des années doit maintenant être fait en mois ou en semaines. De tels taux de fonctionnement peuvent être atteints en tirant parti des pouvoirs de l’automatisation intelligente.

En l’intégrant, les assureurs peuvent réduire leurs délais d’exécution, accepter des volumes plus importants de demandes et réduire considérablement les taux d’erreur qui sont plus fréquents lorsque les travailleurs humains doivent effectuer des tâches répétitives. Cela redonne du temps aux collaborateurs et leur permet de développer des stratégies innovantes, de se concentrer sur des cas complexes et de proposer des expériences client sur mesure.

Ceci est d’autant plus important que le paysage concurrentiel de l’industrie est devenu une bataille dont le client est le trophée. Les consommateurs s’attendent à la commodité et à la facilité des canaux numériques, mais ont toujours besoin du service personnalisé que seuls les travailleurs humains peuvent fournir. C’est là que les assureurs peuvent se différencier, en trouvant l’équilibre entre automatisation et service à la personne.

La croissance rapide des insurtechs illustre davantage l’intégralité d’automatisation intelligente dans l’avenir du secteur. Leur menace pour les assureurs classiques est attestée par l’augmentation des investissements mondiaux de 1 milliard de dollars en 2004 à 14,6 milliards de dollars en 2021.

Les insurtechs offrent des expériences client améliorées numériquement et ont tendance à se concentrer sur le marketing,  la distribution de la chaîne de valeur et les produits IARD. Ces comportements signalent des domaines à valeur ajoutée pour le reste de l’industrie.

La puissance de l’automatisation intelligente

Pour de nombreuses compagnies d’assurances, la transition des systèmes hérités et des fonctions cloisonnées face aux pressions budgétaires peut sembler décourageante. Toutefois, les assureurs peuvent travailler avec un partenaire d’automatisation pour faciliter le processus.

Ces partenaires leur permettent de tirer le meilleur parti de leurs systèmes existants, en utilisant des travailleurs numériques pour fonctionner entre des dispositifs auparavant fermés et synchroniser les données entre les applications.

Cette méthode permet aux assureurs de démanteler progressivement leurs anciens systèmes, plutôt que d’être contraints à une approche générale. Grâce à cette transition progressive, les tâches liées à l’intégration, à l’analyse des données, au traitement des sinistres et à la facturation peuvent toujours être automatisées. Cela soulage les employés et favorise l’innovation et de nouvelles sources de revenus.

Cette gestion automatisée aide les assureurs à rationaliser le parcours client, à régler les sinistres plus rapidement et à garantir la conformité aux dernières réglementations. À mesure que plus de ressources sont libérées, les compagnies peuvent automatiser davantage les processus et déconstruire les anciens, créant ainsi une valeur et des retours croissants.

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P