Comprendre les fondamentaux de l’Assurance

0
687

ça assure est une nouvelle série de Podcasts sur l’assurance à destination du grand public. Elle est disponible sur toutes les plateformes de diffusion de podcast.

Co-Produite par agéa et l’assurance en mouvement, nous avons rencontré Jean-Charles Naimi et Jean-Luc Gambey.

Pourquoi cette série de podcast ?

Jean-Charles Naimi : A la base, notre souhait est de réaffirmer l’intérêt de l’assurance et le rôle essentiel qu’elle joue dans le développement de notre société. Permettez-moi de citer Winston Churchill qui disait « si cela m’était possible, j’écrirais le mot ASSURANCE dans chaque foyer et sur le front de chaque homme, tant je suis convaincu que l’assurance peut, à un prix modéré, libérer les familles de catastrophes irréparables ». Tout est dit dans cette phrase et nous avons cherché au travers de cette série inédite de podcasts à rappeler ces valeurs fondatrices de l’assurance.

Pour y arriver, nous avons choisi de remonter le temps en expliquant comment l’assurance s’est construite au travers d’évènements qui ont marqué l’histoire, de l’antiquité jusqu’à nos jours, en nous arrêtant sur les périodes du moyen âge, du siècle des lumières et de la révolution industrielle pour ne citer qu’elles. Cette approche historique est inédite sous cette forme de podcasts, à notre connaissance.

Une co-production avec agéa, pourquoi ?

Jean-Charles Naimi : Il nous est apparu essentiel de nous appuyer sur un acteur majeur de l’industrie de l’assurance et qui plus est de terrain. Agéa, en tant que syndicat des agents généraux, représente une profession qui est chaque au jour au contact des assurés. Ils interviennent sur tous types de risques, assurances dommages comme assurances de personnes et tous types de clientèles, les particuliers comme les chefs d’entreprises. Ils maillent parfaitement le territoire et ont une relation qui s’inscrit dans le temps avec leurs clients, souvent sur plusieurs générations. Ils appartiennent aux intermédiaires dits traditionnels et ont une connaissance historique de leurs compagnies mandantes. Pour tous ces aspects, ils étaient bien placés pour s’insérer dans notre « machine à remonter le temps ». Dès le départ, ils ont été convaincus par notre projet.

Les clients finaux ne comprennent-ils pas les fondamentaux de l’Assurance ?

Jean-Luc Gambey : L’objectif est de montrer le « rayonnement » de l’assurance, sa capacité à s’adapter, à accompagner les mutations sociétales et économiques au cours de l’histoire humaine (urbanisation, « invention » du commerce, grandes découvertes…) tant dans le domaine de la prévention (culture du risque) que de l’indemnisation et des services. L’Assurance a une utilité sociale et est un acteur majeur de la résilience des sociétés et de leurs multiples transformations à l’heure de défis très importants ( notamment : changement climatique, inclusion sociale, vieillissement des pays développés…) L’assurance va au-delà de l’aspect indemnitaire, elle a un caractère « libérateur » pour les hommes, les entreprises, les associations… en leur permettant d’entreprendre des projets en confiance.

Pourquoi avoir choisi le format podcast ?

Jean-Luc Gambey : Le podcast permet de renouer avec notre propre imaginaire, qui en dehors de la lecture se trouve de plus en plus bridé. Il s’agit d’un outil pouvant être « consommé » simplement et en toute liberté, notamment pendant nos temps de trajets ou en préparant à diner. Cette liberté de choisir le moment d’écoute s’inscrit pleinement dans les nouvelles habitudes de consommation de contenus. Écouter un podcast à la demande est aussi « normal » que de regarder un film ou une série quand on le souhaite. Associé à une stratégie de diffusion performante, le podcast est le média idéal pour mener une stratégie impactante auprès du grand public et des professionnels. De plus, du fait de son format, il attire nativement les jeunes générations et depuis quelques années toutes les générations. Il est engageant, utile, inspirant. Il capte l’attention en transmettant de l’émotion par la voix, son meilleur véhicule.

Quelle est la structure de cette série de podcast ?

Jean-Charles Naimi : Il repose sur un triptyque constitué de voix grand public, d’experts historiens de l’assurance et d’une héroïne, qui a pour prénom Garance. Garance incarne une femme de son « temps », à l’écoute de ses transformations, curieuse, dynamique et sans parti-pris. A 25 ans, ses études l’amènent à vouloir être documentariste, cinéaste spécialisée dans la réalisation de documentaires, … et de films d’immersion qui s’appuient sur des faits. Dans des circonstances particulières, mises en avant par des scénarios catastrophes, dévoilées lors du 1er épisode, elle veut percer les « secrets » de l’Assurance. Elle va devenir ce « tintin » des temps modernes, déterminée, qui va enquêter, découvrir, se documenter et faire comprendre simplement, à partir de grands faits historiques, les fondamentaux de l’assurance, son rayonnement, son utilité sociale, son caractère libérateur et son accompagnement de la transformation de la société.

Cette « fresque » historique permettra de prendre appui sur des problématiques passées pour évoquer les réalités d’aujourd’hui et établir des scénarios prospectifs sur certains risques, comme par exemple le risque cyber.
La série a commencé avec l’histoire de l’assurance incendie et celle de l’assurance vie. Les prochains épisodes seront consacrés aux assurances vols, transports, construction et épargne retraite.

La fin de chaque épisode évoque le présent, voire sur certains risques l’avenir ?

Jean-Luc Gambey : Il est d’habitude très difficile de se projeter sur ce type de sujet. Le contexte actuel rend encore plus compliqué la projection en général et sur les risques d’assurance en particulier. Cependant, certains signaux peuvent nous amener à nous questionner sur l’évolution des risques et leur assurabilité en particulier.

D’autres ambitions de Vovoxx, en mode podcasts ?

Jean-Charles Naimi : Nous souhaitons traiter, par ce canal, différents sujets. En particulier la retraite, la perte d’autonomie, la finance et l’épargne. Je trouve que cela a une certaine résonnance avec la période que nous traversons.

Jean-Luc Gambey : Nous croyons aux podcasts natifs pour notre secteur. D’abord, nous allons continuer à réaliser, avec agéa, les prochains épisodes de cette série. Cette série « ça assure » est la 6ème que nous réalisons et que nous diffusons sur les plateformes de diffusion de podcasts. Nous avons d’ores et déjà enclenché, avec un partenaire, une série à venir sur l’assurance emprunteur.

Le podcast, est un outil moderne que nous proposons dans certains cas, en fonction des objectifs de nos partenaires, pour atteindre soit le grand public, soit certaines cibles professionnelles pour les assureurs, et bien-sûr l’écosystème de l’assurance, au sens le plus large.

Ecouter les 2 premiers épisodes ?

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P