81% des Français incapables de se passer de voiture d’ici 2025

0
830
Quels rapports les Français entretiennent-ils avec leurs modes de transport et comment imaginent-ils leurs mobilités en 2025 ? Telles sont les questions centrales du troisième Baromètre France 2025 Generali – Viavoice – Radio Classique.

En France, les transports représentent à eux seuls un tiers des émissions annuelles de gaz à effet de serre. La moitié de ces émissions est imputable au transport individuel, voiture en tête. La France s’est engagée dans le cadre de l’accord de Paris, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 40 % d’ici 2030. Le Baromètre 2025 invite les Français à se positionner sur leur contribution face à cette échéance environnementale.

59 % des Français considèrent aujourd’hui que les moyens de transports et les déplacements (bus, métro, train, vélo, etc.) doivent évoluer d’ici 2025. Les évolutions requises par les défis climatiques sont donc ancrées dans l’opinion publique. Cette prise de conscience avérée a pris un net essor durant les 20 derniers mois durant lesquels les Français ont dû changer leur façon de faire au quotidien. 5 0% des Français estiment ainsi que les différentes crises que nous vivons – crise sanitaire, crise climatique – les incitent à utiliser des moyens de transports plus respectueux de l’environnement et du climat (voitures électriques, vélo, marche à pied… Face à cette dynamique enclenchée, les Français identifient des changements désirables en ce qui concerne leurs moyens de transports et les 50% des Français estiment que les moyens de transports et les déplacements d’ici 2025 devraient être « moins chers », 42 % estiment que ces moyens de transports et de déplacements devraient émettre moins de CO2 pour lutter contre le dérèglement climatique. Le lien entre écologie et économie est, de ce fait, fondamental.

64 % des Français opposés à une taxe carbone dissuasive

Pour autant, il ne faudrait pas interpréter excessivement cette désirabilité exprimée par certains comme une adhésion majoritaire de l’ensemble de la population française à des bouleversements en profondeur dans leurs usages en termes de mobilité.

Ainsi, 81 % des Français se déclarent incapables de se passer de voiture d’ici 2025. 44 % seulement des Français sont favorables à une généralisation des moyens de transports propres en pénalisant les personnes qui utiliseraient des transports polluants. 64 % sont farouchement opposés à l’instauration d’une taxe carbone dissuasive et 66 % à un abaissement de la limitation de vitesse sur toutes les routes nationales.

« Les tendances recueillies nous permettent de dresser un état des lieux des anticipations des Français en matière de transports d’avenir mais aussi des ambivalences qui nous invitent à ne pas confondre désirabilité, réalité et acceptabilité. Cette réalité de ne pas pouvoir bouleverser ses modes de vie tient donc autant à la contrainte du quotidien qu’à une défiance au changement » souligne François Miquet-Marty, Président de Viavoice et du Global Center for the Future.

Source : Communiqué de presse Generali – Viavoice – Radio Classique

L’info en +

Les récents chiffres du marché français de l’automobile mettent en exergue le fait que les ventes de motorisations hybrides dépassent pour la première fois celles carburant au diesel. A tel point que les voitures hybrides pèsent désormais 17 % des ventes tandis que les voitures électriques tutoient les presque 10 % de part de marché, une position inédite à ce jour (chiffres du cabinet NCG Data – L’Argus.fr)

Le saviez-vous ?

A compter du 1er mars 2022, les publicités pour les voitures devront indiquer une mention légale obligatoire incitant les consommateurs à envisager d’autres solutions de mobilité pour certains de leurs déplacements.

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P