Financi’Elles : pour les 10 ans à venir, 10 nouveaux engagements

0
780
Comme nous l’expliquions dans cet article du mois dernier, La finance a un réel rôle à jouer en faveur de l’égalité Femmes-Hommes. Cela peut passer par différents moyens comme par exemple les fonds d’investissement en faveur de l’égalité salariale, la mise en place d’indice d’égalité ou une sensibilisation accrue sur le sujet dans les entreprises.

Être acteur en faveur de l’égalité des genres dans le milieu du travail, c’est également être une entreprise qui pousse les femmes à évoluer dans leurs carrières, en leur donnant des moyens et de grandes perspectives d’évolution. C’est en ce sens qu’est née « FinanciElles » qui promeut la mixité dans le secteur financier, notamment au sommet des hiérarchies.

Retour sur les dix ans de cette fédération et les nouveaux engagements entrepris par les membres de son réseau.

Fianci’Elles, un réseau en faveur des femmes de la finance

Financi’Elles est la fédération de réseaux de promotion de la mixité du secteur de la banque, de la finance et de l’assurance. Elle fédère des réseaux qui conçoivent la mixité comme un facteur de performance pour les organisations. Les différents membres de Financi’Elles se donnent pour objectif d’améliorer et surtout d’accélérer l’accès des femmes au sommet des organisations du secteur de la finance. Elle est née du constat que dans ce secteur, bien que largement féminisée, les femmes peinent à atteindre les niveaux plus élevés de la hiérarchie.

Soucieuses de faire évoluer les choses, les réseaux de femmes cadres de BNP Paribas et de Société Générale ont décidé de crée Fianci’Elles en 2011.

Alors, dix ans après, où en est-t-on ?

Les dix ans de Fianci’Elles

Les dix ans de la fédération ont été célébrés jeudi 16 novembre lors d’un événement retransmis en direct sur YouTube, avec notamment la présence de Christine Lagarde, présidente de la Banque Centrale Européenne. Il s’agit aujourd’hui d’un large réseau qui s’est vu grandir au fil des ans avec l’arrivée de onze autres entreprises du secteur.

Cette ouverture vers d’autres Groupes montre clairement la prise de conscience de la problématique de tout le secteur sur la place des femmes dans le monde du travail et son envie d’œuvrer conjointement.

Depuis 2017, le réseau compte plus de 10.000 femmes alors qu’elles étaient 1.500 au départ.

Les initiatives se découpent en trois niveaux de bénéficiaires :

  • Les réseaux qui se soutiennent et s’enrichissent mutuellement, par la mise en commun de leurs actions.
  • Les collaborateurs et collaboratrices qui profitent d’un espace d’échange, d’enrichissement personnel et de « cross networking ouvert »
  • Et les entreprises qui permettent à leurs DRH de partager un référentiel commun de suivi du progrès de la mixité et aux directions Générales et de Communication de valoriser les engagements en faveur de la mixité des entreprises partenaires au bénéfice de l’image de l’ensemble du secteur.

Pour Silvine Laguillaumie Landon, co-présidente de Financi’Elles « notre fédération a su apporter des avancées significatives mais elle est encore là, preuve s’il en fallait que sa raison d’être demeure. »

En effet, dans les services informatiques et dans les comités exécutifs, la mixité n’est pas encore au beau fixe. Dans les entreprises représentées, il n’y a en moyenne que 28 % de femmes dans les Comex et 27 % de femmes cadres de direction.

Pour les 10 ans, 10 nouveaux engagements

Afin d’aller plus loin et accélérer la mixité au sein de leurs instances dirigeantes et de leurs entreprises, les 13 membres ont signé la charte Financi’elles à l’occasion de ses 10 ans.

10 engagements pris afin de rendre le secteur exemplaire et qui seront évalués chaque année par un indice qui mesurera le niveau d’avancé de chacun des points ci-dessous :

Le 29 octobre 2021, BE SMART reçevait Silvine Laguillaumie Landon

Sur le même sujet :

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P