AssurOne implique ses salariés dans la RSE

0
1234
Un salarié sur deux ne connaît pas la RSE : c’est l’enseignement principal de l’enquête réalisée par AssurOne, entreprise du groupe PRÉVOIR. Pourtant, l’adhésion est forte dès qu’ils comprennent le concept. AssurOne met donc en place une stratégie qui intègre l’ambition de former et sensibiliser l’ensemble des collaborateurs avant toute mise en œuvre d’une démarche RSE au sein de la société.

« La responsabilité sociétale des entreprises s’intéresse aux impacts sociaux, environnementaux et économiques induits par l’activité de l’entreprise. C’est une démarche globale pour laquelle la mobilisation des collaboratrices et des collaborateurs est une clé de succès essentielle » expliquent Sophie Laxenaire et Valérie Loizillon, co-fondatrices de l’agence de conseil Assurance for good. « AssurOne avait déjà mis en œuvre de nombreuses initiatives en faveur des conditions de travail, de la réduction des inégalités et de la création de valeur sur le territoire. Un enjeu fort de cette démarche était donc de compléter, structurer et inscrire l’ensemble de ses actions au sein d’une trajectoire RSE, globale, pilotée et alignée avec sa stratégie de développement. »

51 % des collaborateurs ne connaissent pas la RSE

En effet, si la RSE constitue un enjeu majeur pour les directions d’entreprises, elle est mal connue d’une majorité de salariés. Un questionnaire mené avec Assurance for good a été adressé aux 400 collaborateurs. Ce dernier a suscité l’intérêt de 67 % d’entre eux. En parallèle, des entretiens ont été menés avec chaque membre du Comex. A la question : « Avez-vous déjà entendu parler de RSE, la Responsabilité Sociétale des Entreprises ? », 51 % des collaborateurs répondent non et 31 % en ont entendu parler, mais ne savent pas précisément ce que c’est. Seuls 18 % savent précisément de quoi il s’agit. « Il n’est pas possible de se lancer dans une démarche RSE sans impliquer les collaborateurs. Sinon, cela reste au sein de la direction et peut demeurer à l’état d’une jolie utopie qui ne se concrétise ni s’incarne au niveau des collaborateurs » souligne Alexia Lefeuvre, Directrice Communication et RSE d’AssurOne. « En lançant cette grande enquête, il était clé pour nous de se poser les questions les plus simples mais les plus centrales. De sortir de notre bulle où on a l’impression que la RSE est dans tous les esprits. Les résultats sont sans appel : un collaborateur sur deux ne sait pas de quoi il s’agit ».

Une fois expliquée, 51 % jugent la RSE indispensable

Pourtant, une fois expliqué, la RSE recueille une forte adhésion : 51% des collaborateurs la jugent ainsi indispensable et 41% estiment qu’elle est utile. Les collaborateurs attendent de l’entreprise qu’elle renforce ses engagements sociaux. Ils ont également manifesté leur volonté de continuer à en voir progresser certains leviers : la qualité de vie au travail (54%), la formation (48%) et le dialogue social interne (35%). Sur des aspects environnementaux tels que l’usage du numérique, la pollution, la consommation des ressources ou encore les achats responsables, les collaborateurs jugent AssurOne moins performante à date.

Macro plan d’action et ambassadeurs impliqués

Les engagements qui font suite à cette consultation sont rassemblés dans un macro plan d’action. Au final, 47 % des collaborateurs se sont déclarés volontaires pour s’investir dans une démarche RSE. L’implication de tous passera par la mise en place d’un réseau d’ambassadeurs formés et sensibilisés, un élément clé pour assurer la mise en œuvre du plan d’action et le lien entre les trois sites d’Asnières (92), de Pont-Audemer (27), et d’Amiens (60). Ainsi, la démarche RSE n’est pas portée uniquement par la direction, mais bel et bien par des ambassadeurs de l’entreprise qui seront les porte-paroles en interne et en externe de ce grand projet. Cela lui donne vie et permet d’être plus durable. On ne répond pas juste à une « mode » mais à un changement profond de la société, qui est plus que nécessaire aujourd’hui » conclut Alexia Lefeuvre.

Source : communiqué de presse AssurOne.

Relire ? “Ne faisons pas de la RSE une contrainte moralisatrice ou règlementaire

 

Laissez un commentaire

Saisissez votre commentaire ici!
Veuillez entrer votre nom S.V.P