Home Signature « Les mutuelles doivent dépasser le rôle de complémentaire santé »

« Les mutuelles doivent dépasser le rôle de complémentaire santé »

Laurent Adouard, Directeur Général de la MNT évoque le sujet de l’avenir des mutuelles et de la mutualité, à travers la transformation de son groupe.

Quelle est votre vision concernant l’évolution de l’environnement mutualiste, les mutuelles doivent-elles se réinventer pour s’adapter à un paysage en mutation ?

Bien sûr les mutuelles doivent se réinventer, mais pourquoi faire et comment ? Les mutuelles sont d’abord des entreprises de personnes qui doivent renouer avec le militantisme de base. Les premiers entrepreneurs mutualistes ont mis en place des régimes avant la Sécurité Sociale et ont innové. Nous devons réinventer ces modèles et peut-être nous échapper du rôle de complémentaire santé pour se diriger vers d’autres secteurs d’activité. L’objectif est de mieux accompagner nos adhérents dans une logique de service et de distribution de soins. Ce que nous aurons à effectuer, dans l’avenir, est d’arriver à basculer des environnements de gestion, qui étaient les nôtres, à des environnements de service, et d’allier usages, technologies distribution de soins, et produits d’assurance.

En ce qui concerne la MNT quelle est votre vision ?

A la MNT, nous venons d’achever trois années de transformation, pour nous la transformation était un moyen de nous repositionner sur nos métiers, d’industrialiser, d’optimiser et de dégager des ressources pour se positionner sur d’autres activités ou pour continuer à effectuer nos activités historiques de la meilleure des façons. L’année dernière en 2017, nous avons modifié les fonctions de 1 000 salariés sur les 1 200 entre le 2 février 2017 et le 2 octobre 2017, pour nous réorienter dans le développement, dans le service client et dans tous les domaines où cela produisait de la valeur. Le but était d’améliorer l’accompagnement de l’adhérent. Nos engagements étaient forts vis-à-vis de nos salariés : pas de réduction d’effectif à la fin de la transformation, et il n’y a pas eu de mobilité géographique imposée.

Quel est l’avenir des mutuelles, quelles sont vos convictions ?

Les mutuelles ne vont pas disparaitre, elles vont grossir en taille avec les concentrations d’acteurs. L’avenir de la mutualité est de repenser son système démocratique, d’arriver à travers les nouveaux usages, les nouvelles technologies, à ré-intéresser l’ensemble des adhérents à l’actualité mutualiste, à la prise de décision, il faut adapter la mutuelle à ce que nos adhérents attendent.

Le deuxième sujet est de dépasser le rôle de complémentaire santé. Il y a des endroits où nous devons intervenir de manière directe sur le remboursement de soins, et si ce n’est pas sur le remboursement de soins ce sera sur sa production. Le groupe VYV auquel la MNT est affiliée, est le premier opérateur privé à essence mutualiste dans la diffusion, distribution de soins. Le jour où nous arriverons à faire ce maillage entre les territoires, le mouvement mutualiste, la distribution de soins, les innovations telle que la télémédecine, nous aurons créé un véritable pont qui mettra peut-être l’assurance en second plan mais qui sera dans l’esprit mutualiste, c’est à dire le service et la proximité à destination de nos adhérents.

Source : Emission « Les Mutuelles, quelles transformations, vers quel avenir ?» réalisée lors du TDAY Insurance du 25 septembre 2018. Retrouvez l’interview en vidéo.

 

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.