Home Signature L’innovation participative au cœur de l’ADN d’Allianz

L’innovation participative au cœur de l’ADN d’Allianz

En juin dernier, s’est tenue la 2ème édition de l’Innovathon d’Allianz France. Julien Martinez, Directeur de la Stratégie, des Projets Innovants et des fusions-acquisitions d’Allianz France, revient sur cet événement.

En quoi consiste l’Innovathon géant d’Allianz France dont la 2ème édition s’est tenue en juin dernier ? Quel bilan faites-vous de cette édition ?

L’Innovathon géant d’Allianz France, dont la deuxième édition s’est tenue du 19 au 21 juin 2018, est la phase clé du Grand Défi, un appel à idées ouvert à l’ensemble de nos collaborateurs et agents généraux suivi d’un accompagnement sur mesure pour approfondir et sélectionner les projets à plus haut potentiel. Ce parcours de 9 mois alterne des phases d’idéations avec des ateliers menés dans toute la France et des phases d’approfondissement des idées pour arriver jusqu’à l’étape ultime : l’Innovathon géant.

Ce véritable « marathon de l’innovation », inspiré des Hackathons, a réuni sur 3 jours 19 équipes composées de collaborateurs, d’agents généraux, de start-ups et de clients, pour finaliser leurs projets avec l’aide d’intervenants internes et externes (experts, graphistes, consultants, courtiers, coachs …) avant de pitcher devant des dirigeants d’Allianz et des personnalités.

7 projets y ont été récompensés et vont être testés en mode pilote dès 2018 pour être ensuite introduits dans nos offres et processus.

Cette deuxième édition a été un réel succès, avec près de 1 000 idées proposées dans la phase d’idéation, dont environ 300 ont été identifiées comme étant des « quick wins », des idées pouvant être mises en place rapidement dans les directions concernées.
Elle a également bénéficié d’un engagement sans précédent de la part de nos collaborateurs et agents avec près de 89% d’engagement sur notre réseau social d’entreprise pour notamment commenter et voter pour défendre les projets.

Pour quelles raisons, Allianz France a-t-il lancé cet Innovathon géant ? Quels étaient les objectifs de cette opération ?

L’Innovathon géant est une démarche d’entreprise qui vise à mobiliser très largement et fédérer tous les collaborateurs et agents généraux du groupe autour d’un thème stratégique pour l’entreprise.

Les objectifs de cette démarche sont multiples :

  • Mettre en place une réelle approche d’innovation participative, et positionner nos salariés et agents généraux au cœur de notre dispositif d’innovation pour donner l’occasion au plus grand nombre de participer à la démarche d’innovation d’Allianz,
  • Transmettre de nouvelles méthodes de travail plus agiles, basées notamment sur la démarche du design thinking
  • Faire du crowd-sourcing interne pour avoir accès à de nouvelles idées en allant les chercher directement auprès du terrain,
  • Diffuser la culture d’innovation dans l’entreprise et permettre à nos collaborateurs de proposer leurs idées, de les faire mûrir, de finaliser leurs projets et de les prototyper,
  • Impliquer le top management et faire bénéficier aux dirigeants d’un reverse mentoring induit par cette expérience et par leur exposition à cette culture d’innovation,
  • Accroître la transversalité et la démarche collaborative au sein d’Allianz, notamment grâce aux échanges sur le réseau social d’entreprise et grâce au mentorat des équipes.

Les initiatives en termes d’innovation collaborative sur le secteur de l’assurance se multiplient. Pensez-vous que les process d’innovation collaborative sont la meilleure façon d’innover pour un assureur ? Pourquoi ?

Depuis le lancement de notre plan stratégique Innovation et Confiance (en 2015), Allianz France a souhaité créer un climat favorable à l’innovation et a développé une démarche d’intrapreneuriat complète, avec deux objectifs : enrichir notre portefeuille de projets innovants et développer l’apprentissage de nouvelles formes de travail, plus agiles.

Nous sommes convaincus que l’innovation pour un assureur se doit d’être collaborative, mais pas seulement, pour être réellement efficace, l’innovation doit également être ouverte. La spécificité des Innovathons Allianz tient notamment à la co-construction avec l’ensemble des parties prenantes (agent, salariés, partenaire technologique, associations…), mais aussi et surtout avec nos clients qui sont impliqués dans les équipes projets.

Par ailleurs, pour apporter de la valeur à l’entreprise, des moyens significatifs doivent être dédiés à la mise en œuvre, que ce soit pour mettre en œuvre les projets sélectionnés ou pour coacher les équipes, afin de les former aux nouvelles méthodes de travail et les guider dans la construction de leurs projets.

Les Innovathons Allianz ont prouvé qu’ils génèrent de la performance durable pour notre entreprise. Ainsi, depuis 2015, 31 projets ont été lancés afin d’être testés sous forme de pilote, puis industrialisés dans nos offres et processus s’ils font leurs preuves.

Cette approche a la double vertu de créer des solutions qui prennent en compte le besoin de chacun (compagnie d’assurance, salariés, clients, intermédiaires, fournisseurs) et de faire évoluer nos processus existants (ex. contractualisation avec les start-ups, méthodes de travail basées sur les démarches agiles et le design thinking). Cela contribue également à faire grandir chez Allianz France l’esprit d’innovation, au cœur de l’ADN du Groupe.

Les Innovathons ont été récompensés en 2016 par l’Argus d’or et le prix Ayming de l’innovation managériale.

En complément de ces démarches, nous utilisons l’ensemble des outils dédiés à l’innovation : accélérateur de start-ups Allianz, fonds d’investissement InnovAllianz, partenariats…

Dans les prochains mois, Allianz France va-t-il développer des projets innovants dont vous souhaitez nous faire part ?

Notre démarche d’intrapreneuriat a récemment franchi une nouvelle étape avec le lancement en février de la première promotion de notre programme Allianz Lab°. C’est un dispositif ambitieux qui permet aux collaborateurs d’Allianz France de proposer puis de développer des innovations de rupture, quand ils le souhaitent et sans thématique imposée. Ils bénéficient pour cela d’un accompagnement sur-mesure, d’un lieu dédié et de moyens financiers pour tester et mettre en œuvre leurs idées.

Les 11 intrapreneurs de cette première promotion ont pu travailler à 20% de leur temps sur leurs projets pendant la première phase et vont dès la rentrée pouvoir s’y consacrer jusqu’à 5 jours par semaine. Ils seront également rejoints par la deuxième promotion du programme dont le jury d’entrée se tiendra à l’automne. A l’issue de ce parcours de 8 mois, les projets qui auront été validés seront mis en œuvre et déployés dans une direction d’Allianz France ou dans une nouvelle entité dédiée comme par exemple une start-up interne.

Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.