Home Organisation L’assurance réalisera t’elle la révolution interne de ses organisations, de ses métiers...

L’assurance réalisera t’elle la révolution interne de ses organisations, de ses métiers et de ses compétences ?

Fin juin, l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance a présenté son Baromètre prospectif 2017 portant sur l’évolution des métiers et des compétences de l’assurance. La tendance qui ressort de ce Baromètre est que les métiers se transforment à cause de deux éléments la technologie et la réglementation. Nous vous livrons quelques tendances de cet Observatoire.

Un secteur qui se transforme

Au niveau réglementaire, les dernières évolutions, la Directive Distribution Assurance (DDA) ou le Règlement Général de Protection des Données (RGPD), transforment les pratiques du secteur. Mais les évolutions réglementaires ne sont pas indépendantes des évolutions technologiques, les deux sont fortement liées. Quand ce n’est pas le réglementaire qui se mêle des usages de la technologie (RGPD), c’est la technologie qui vient en appui du réglementaire pour sécuriser juridiquement le process commercial de l’entreprise (DDA). De plus, la mise en place du RGPD a renforcé l’exigence de transparence de l’assuré vis-à-vis de l’assureur.

Des fonctions commerciales plus créatrices de valeur

Ces évolutions réglementaires et technologiques obligent les assureurs à adapter leurs métiers. Les chaines d’activités et les métiers se refaçonnent. Dans la famille des métiers commerciaux, les effectifs baissent de 7,6% entre 2011 et 2016.

De manière plus qualitative, la transformation se voit aussi dans la recomposition des activités et des compétences. En auto et habitation, la simplification des contrats s’accompagne d’une offre de services associés de plus en plus étoffée. L’approche commerciale requiert alors davantage d’écoute agile. Sous l’effet du réglementaire (DDA) et d’une industrialisation aidée par le numérique, c’est un mouvement de sens inverse qui semble caractériser l’évolution des assurances de personne, avec des exigences techniques (au sens large) plus fortes. Dans tous les cas, à côté de la vente proprement dite, l’action attendue du commercial s’inscrit sur un champ de contribution plus étendue et collective de création de valeur.

Le digital disrupte la fonction RH

Au niveau des RH, le développement du digital transforme la fonction RH. De ce fait, de nombreuses entreprises d’assurances sont engagées dans des travaux d’actualisation, voire de refonte totale de leurs référentiels d’emplois et/ou de compétences. Ces travaux répondent à la nécessité de donner à tous les collaborateurs de nouveaux repères pour l’exercice de leur métier. Il n’est toutefois pas certain que les formats, catégories et concepts, autour desquels les précédents référentiels étaient construits, conviennent pour demain. Dans ce domaine aussi la transformation digitale pourrait disrupter quelques anciennes pratiques.

D’ailleurs l’assurance réalisera-t-elle la révolution interne de ses organisations de ses métiers et ses compétences ? Cette thématique sera abordée le 25 septembre prochain lors de la 3ème édition du TDAY Insurance. Bloquez dès maintenant cette date dans votre agenda !

Pour toutes informations, contactez Emmanuelle ou Jean-Luc.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.