Home Signature Sohail Jaffer : « AssurTech, la nouvelle frontière »

Sohail Jaffer : « AssurTech, la nouvelle frontière »

Avec la transformation digitale qui touche l’assurance, les AssurTech deviennent des acteurs essentiels du secteur. Sohail Jaffer Directeur Général de Dubaï International Capital* revient sur leur rôle dans un écosystème de l’assurance qui se transforme. Quels sont les constat(s)/diagnostic(s) que vous faites sur la place des AssurTech sur le secteur de l’assurance ?

La concrétisation de la transformation digitale tant annoncée se fait attendre. Pourtant ses fondamentaux sont identifiés et déjà nommés : Intelligence Artificielle, Blockchain, Robotique et Big Data. Des cohortes de jeunes entrepreneurs ambitieux redéfinissent le « business as usual » en entrouvrant de nouvelles perspectives qui répondent tant aux attentes des nouveaux modes de consommation et ses nouvelles façons d’entrevoir la relation client qu’à la redéfinition des procédés opérationnels jugés jusque là omniscients. Certains des acteurs de l’AssurTech ou des RegTech s’apprêtent à réinventer soit des pans entiers des business models au profit de clients toujours plus exigeants soit à « disrupter » l’intégralité de nos secteurs d’activité.

Quel cap à prendre pour intégrer ces AssurTech dans la stratégie des acteurs historiques du secteur ?

En réponse à ces enjeux, la majorité des grands groupes « légitimes » (nationaux et internationaux de la vieille économie) ont alloués des sommes conséquentes pour contrer et pour profiter de ces initiatives. De nouvelles applications ont été développées pour répondre aux nouveaux besoins de consommation de la génération Y qui s’apprête à devenir le cœur de cible des marchés des Assurances Santé, Vie et Non Vie. Les clefs du succès tablent sur les mêmes règles : innovation des processus, exécution « smart », agilité, mobilité et en toile de fond constante la simplicité.

Quelques acteurs installés ont profité de cette manne  pour acquérir directement l’innovation depuis ces start-ups ou ont établi des alliances stratégiques avec certaines d’entre elles. D’autres se sont lancés dans la création de fonds d’investissements dédiés afin d’agrandir leurs champs des possibles et de pouvoir bénéficier d’effets cliquets.

Quel(s) passage(s) à l’acte immédiat(s) pour interagir avec ces AssurTech ?

Les laboratoires, incubateurs, accélérateurs et autres camps de croissance foisonnent et accompagnent tant les changements des modes de consommation que la productivité des compagnies tout en cherchant à réenchanter les parcours clients. Nombre des régulateurs internationaux ont d’ores et déjà adopté leurs législations pour accompagner cette transformation digitale. Dans cette économie du partage, ces nouvelles solutions digitales ont permis de réduire les coûts tout en améliorant le service rendu et en simplifiant les processus opérationnels. Tout comme la téléphonie mobile et ses smartphones ont changé les interactions des consommateurs au travers des transactions à distance et la facilitation des opérations, les impacts de la digitalisation sur le secteur de l’assurance s’annoncent profonds. La captation des attentes et besoins des consommateurs et l’interaction avec l’autre démiurge de la Finance qu’est la Fintech sont vitales pour la survie des compagnies existantes. Comme dans le cas du surf la réponse sera de pouvoir rester sur le sommet de la vague tout en évitant d’être submergé par le tsunami digital qui s’annonce.

*Interview accordé en 09/2017

Contact : Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.