Home Interview Valérie Dray : « L’assurance vie doit être au service des projets de...

Valérie Dray : « L’assurance vie doit être au service des projets de vie »

portrait numerique studio falour photographe paris

Si l’assurance vie reste le placement préféré des Français, la complexité et la compréhension de ce produit est un frein pour beaucoup d’épargnants. Dans ce sens, la startup Incube a crée Polyseme qui est un produit ayant pour objectif de recentrer l’assurance vie comme un outil au service des projets de vie des assurés. Nous nous sommes entretenus avec Valérie Dray, Directrice de la Stratégie et du Développement d’inCube.

Alors qu’est-ce qu’inCube ? Et comment est né le projet ?

Certaines idées devenues célèbres ont pris naissance dans un garage : pour inCube,  ce fut sur une péniche ! Un défi lancé comme une boutade, à l’occasion d’une rencontre d’assureurs sur un bateau parisien en 2012, par un dirigeant de la FFA à Philippe Lepeuple, le fondateur d’inCube : « Philippe, as-tu une idée pour sauver l’assurance vie ? ». Fonds euros, compliance, perte de sens …. désynchronisation de la relation Client. L’équipe d’Intégraales Agora, le Cabinet de Conseil créé par Philippe Lepeuple il y a 15 ans, s’est saisie du sujet et l’idée est devenue un concept puis un produit, PolySeme. Nous avons ensuite créé la Fintech inCube dont la vocation est de mûrir, développer et gérer PolySeme.
L’idée de départ c’est de remettre la finance à la place qu’elle n’aurait jamais dû quitter : être au service des projets du Client. Ainsi avec PolySeme, c’est en pilotant ses Projets de vie que le Client agit sur son contrat d’assurance vie.

Quels sont les parcours des créateurs de cette startup ?

Philippe Lepeuple, le fondateur d’inCube, exerce dans le secteur des services financiers depuis plus de 30 ans. Il a occupé différentes fonctions de Direction à la Compagnie de Suez, La Hénin Vie, Cardif, Guardian Royal Exchange, GE Capital, JP Morgan Fleming …. Il a fondé Intégraales Agora, un cabinet de conseil en stratégie, organisation et transformation, pour accompagner les grands acteurs de l’assurance et de la banque. Les associés d’inCube ont tous une solide expérience de l’assurance et des services financiers, secteurs dans lesquels ils ont exercé des postes à responsabilité.

Nous formons une équipe soudée et complémentaire (deux mathématiciens, un ingénieur, un docteur en philosophie et en littérature générale, une Business School). Nos associés travaillent ensemble depuis plus de 30 ans. L’agilité et l’entrepreneuriat font partie de notre ADN. Nous nous sommes appuyés sur nos compétences et notre expérience en matière d’assurance vie, de modélisation mathématique et d’algorithmique, d’IT, de gestion de projets, de distribution, d’Asset Management. Nous nous sommes adjoint les services d’experts en matière d’UX et de développement.

Quels sont vos produits/services et quelle(s) innovation(s) apportez-vous aux « assurés » ?

Avant PolySeme on parlait aux Clients de finance, de taux de rendement et de performance en pensant les rassurer, au lieu de voir comment la finance leur permettait de réaliser leurs Projets. Avez-vous remarqué que plus on positionne l’assurance vie sur des questions financières, plus les gens s’en détournent ?  Ça ne vous alerte pas, ça ? On veut faire de l’épargnant un expert en prétendant lui proposer une solution simple, et finalement, on continue à lui renvoyer quelque chose de compliqué, on génère de l’incompréhension, du désintérêt –  voire de la déception : ce qui l’intéresse c’est « vais-je pouvoir réaliser mes projets ? ». La finance doit rester au service des Projets de vie du Client, et non une fin en soi.

Si nous devions résumer les atouts de la solution à un slogan, je dirais « PolySeme redonne du sens à l’épargne et crée la « relation Client augmentée » ».
PolySeme c’est :

  • Pour le Client : une interface simple, intuitive et ludique pour piloter son épargne au travers de ses Projets de vie, de façon autonome. PolySeme redonne le pouvoir à l’assuré sur son Épargne.
  • pour le Conseiller : un outil pour créer une relation de proximité inégalée avec ses Clients sur toute la durée de leur contrat et générer de nouvelles opportunités commerciales, dans le respect de son devoir de conseil. PolySeme redonne la main au Conseiller pour accompagner son Client dans la durée.
  • Pour l’assureur ou le banquier : une solution intelligente qui améliore le positionnement concurrentiel et la performance de ses canaux de distribution, systématise naturellement le transfert des fonds Euros vers les UC, favorise la captation d’épargne complémentaire et facilite la commercialisation de la prévoyance. PolySeme agit rapidement et durablement sur les leviers de rentabilité de l’assureur.

Quel votre business model ? Avez-vous fait ou allez-vous faire une demande de levée de fonds ?

Notre modèle de distribution est BtoBtoC : nous proposons aux grands acteurs du secteur financier (assureurs, mutuelles, banques, réseaux de CGPI, IP, …) de distribuer leur propre version de PolySeme. PolySeme est une solution horizontale qui s’intègre naturellement à l’environnement de l’assureur : arrimage à l’espace Client et Conseiller, interface avec les outils d’Allocation d’Actifs (Assets managers, grilles ou profils d’assureurs, Robo Advisor) et PFM, prise en charge du transactionnel à travers envoi des flux d’ordres de gestion au back office de l’assureur dans le format de son choix. Pour accompagner notre croissance, nous lançons une levée de fonds de 4M€.

Quels sont vos objectifs à court terme ?

Nous préparons la mise en œuvre d’un partenariat important pour 2018. C’est une étape décisive après plus de 5 ans de recherche et développement, couronnés par un le Label du Pôle Finance Innovation et l’Argus d’Or de l’Innovation en 2016.

PolySeme a été conçu, dans un premier temps, pour être déployé en version « intermédiée » : il accompagne le Conseiller dans son devoir de conseil auprès de ses Clients. Poussés par nos partenaires, nous travaillons déjà sur une version pure player web dans laquelle le Client est autonome du début à la fin. Nous aurons également des solutions hybrides : call center, conseiller à distance avec par exemple le co-browsing. Un deuxième axe d’évolution : le périmètre des produits financiers pris en charge. PolySeme a démarré avec l’Assurance Vie. Nous avons commencé à intégrer dans la démarche les autres sources de financement des projets (autres produits de placements, crédits) et la Prévoyance.

Enfin, nous nous lançons à l’abordage des autres marchés : la plateforme PolySeme est nativement multilingue. Elle tourne déjà en français, en anglais et en portugais.

Quels sont vos facteurs différenciants et disruptifs dans le monde des Fintech ?

PolySeme est une solution qui n’a pas d’équivalent pour l’instant, ni en France ni à l’étranger. C’est une solution qui intègre le pilotage de tous les projets du Client dans le même contrat, de façon dynamique et enrichie d’alertes proactives, qui propose un contrôle permanent de l’exposition au risque.

PolySeme est une solution modulable, qui s’intègre naturellement à l’environnement de l’assureur. Il ne change ni son offre (ce qui permet de travailler sur les contrats en stock, notamment sur ceux lourdement investis en Euros), ni son architecture IT. Nous nous adaptons à sa démarche de vente, sa politique de conformité, ses UC, et bien sûr son univers de marque. Sur bien des aspects, PolySeme anticipe l’évolution de la règlementation.

C’est une solution inédite pour traiter un problème systémique : le transfert des fonds Euros vers les UC. Avec PolySeme, le Client et le Conseiller peuvent agir parallèlement à travers plusieurs canaux et sans se déplacer. C’est une solution qui jette des passerelles vers le monde de l’économie numérique grâce aux partenaires Web (offres de services, de produits et de prestations dans des conditions préférentielles, en respectant l’écosystème du Client). Enfin, PolySeme facilite et active les liens intergénérationnels via le mécanisme des Invités.

Qu’attendez-vous des acteurs du secteur de l’assurance ?

Nous devons réinventer notre métier, sinon – et ce n’est désormais plus un signal faible – d’autres s’en chargeront. Nos pratiques en tant qu’assureur ou bancassureurs ne sont plus en phase avec les attentes et comportements Client et exploitent insuffisamment, ou pas de la meilleure façon, les opportunités qu’offre la technologie. Nos Clients attendent la même chose de nous (toutes proportions gardées) que le service rendu par les GAFAM ; nous devons nous approprier très profondément les nouvelles technologies pour redonner du sens à nos offres de produits et services, repenser nos business models, refonder la relation Client et réaligner les intérêts des Clients, des conseillers et des assureurs. Les Fintech sont une opportunité : parmi elles figure PolySeme by inCube.

Quel message adresseriez-vous aux décideurs du secteur de l’assurance ?

Osez PolySeme !

Si besoin, contactez Valérie Dray

Retrouvez inCube et Polyseme :

 Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

 

Laissez un commentaire