Home Actualités Assurer les repas d’affaires

Assurer les repas d’affaires

Europ Assistance et la startup Business Table ont crée en 2016 la 1ère assurance des repas d’affaires. La startup continue son développement. En octobre dernier, Business Table a bouclée une levée de fonds et devrait lancer avant la fin de l’année une application mobile. 

Quelles sont les caractéristiques de cette assurance repas d’affaires ?

Lancée en 2012, la startup qui permet de gérer en ligne un repas d’affaires de la réservation jusqu’à sa facturation, a crée en partenariat avec Europ Assistance une assurance annulation repas d’affaires. Cette assurance repose sur les conditions suivantes :
  • L’assurance couvre les annulations d’événements à partir de dix personnes, sous conditions.
  • Pour être remboursé, il faut que l’intervenant incontournable de l’événement ne puisse pas venir (maladie, intempéries, accident, grève…) ou que le groupe soit dans l’incapacité de se rendre au restaurant. Les annulations sont possibles jusqu’à une heure avant le repas.
  • L’assurance est proposée sous deux formes : à la prestation ou dans le cadre d’un contrat-cadre, et sur des prestations réservées par le biais de Business Table, dans l’Hexagone uniquement.
  • Dans le cadre d’une prestation ponctuelle, l’assurance couvre le repas d’affaires à partir de la confirmation de la réservation dans le cas où l’homme clef, c’est-à-dire l’organisateur, est dans l’incapacité de se rendre au repas organisé pour cause d’accident, d’hospitalisation, de décès.
  • Le contrat-cadre, lui, va couvrir l’ensemble des événements organisés à l’année par l’entreprise.

« Nous sommes les premiers en France à proposer ce service », commentait Laurent Gabard, directeur général de Business Table. Et si « les annulations de repas d’affaires ne représentent pas des sommes exorbitantes, les entreprises, ajoute-t-il, les considèrent de plus en plus, notamment depuis les événements récents : intempéries et attentats ».

« Après les attentats parisiens de novembre 2015, il y a eu jusqu’à 30% d’annulations dans les trois mois qui ont suivi, se souvient Laurent Gabard. Seuls quelques restaurateurs ont accepté de rembourser les entreprises. Nous voulions rassurer nos clients (La Poste, Orange, Veolia, HSBC…), qui nous demandaient de prendre en compte ce risque ».

Business Table : une startup au développement continu

Business Table a bouclé en octobre dernier une troisième levée de fonds, de 7 millions d’euros. Seventure Partners et Entrepreneur Venture font leur entrée au capital, aux côtés des investisseurs historiques Amundi et Citizen Capital. Au total, la jeune pousse basée à Paris a levé 10 millions d’euros.

Les fonds nouvellement levés par Business Table vont lui permettre de consolider son activité en France, de recruter une trentaine de personnes dans les douze prochains mois et de continuer à travailler sur la technologie pour garantir la meilleure expérience utilisateur. Ses équipes planchent sur une application mobile qui doit être lancée avant la fin de l’année.

Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

 

Laissez un commentaire