Home Chiffres 28 % des assurés ont déjà téléchargé une application mobile d’une compagnie...

28 % des assurés ont déjà téléchargé une application mobile d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle

28 % des assurés connectés qui possèdent un smartphone ont déjà téléchargé une application mobile d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle. Ce taux passe à 36 % chez les plus jeunes de 18 à 24 ans. 40 % ont même déjà téléchargé plusieurs applications. Mieux, 83 % ont effectué des opérations sur mobile après avoir téléchargé une application d’assurance.

Ces chiffres sont relativement bas si l’on se réfère au secteur bancaire où ils sont plus de 57 % à avoir téléchargé des applications mobiles de leur établissement financier principal. Néanmoins, ces données sont encourageantes pour les insurtech quant à leur avenir.

Un point important de l’enquête mérite toutefois une attention particulière : plus de la moitié — 61 % exactement — des assureurs connectés pensent qu’ils n’ont pas besoin de télécharger une application mobile. Au total, environ 20 % des souscriptions réalisées au cours des 2 dernières années par les Français connectés ont été conclues sur internet.

Les jeunes sont plus enthousiastes à la digitalisation

Sans surprise, chez les moins de 35 ans, près de 50 % ont eu recours aux services sur mobiles proposés par les assurances et les mutuelles. Chez les 35 à 49 ans, 20 % ont utilisé les services internet des assurances pour souscrire une assurance automobile. La raison est simple ! Pour eux la qualité des services et la rapidité des formalités sont des critères décisifs dans leur choix. Ainsi ils sont près de 43 % à estimer que les services internet sont plus complets et plus performants quand il s’agit de gérer leurs demandes, leurs contrats et fournir les documents utiles.

En revanche, chez les plus de 50 ans, ils ne sont que 30 % à utiliser les services sur mobiles. Quant aux plus jeunes — les 18 à 24 ans — 21 % seulement utilisent les applications mobiles des assurances. Pourquoi ? Ils sont souvent à leur premier contrat d’assurance et les recommandations de leurs proches pèsent lourd, aussi bien dans le choix de l’agence que dans les services d’assurances. Voir la suite sur Fintech-mag.

Laissez un commentaire