Home Article L’ubérisation de l’assurance est en marche ?

L’ubérisation de l’assurance est en marche ?

L’assurance est un secteur en pleine évolution où le phénomène d’ubérisation émerge, notamment dû à la révolution numérique. C’est le cas aux Etats-Unis, où depuis quelques années, de nouvelles façons de concevoir l’assurance font leur apparition !

Qu’est-ce que l’ubérisation de l’assurance ?

L’ubérisation désigne spécifiquement les phénomènes de remplacement des intermédiaires traditionnels de certains secteurs (hôtellerie, transport, livraison, sociétés d’informatique, etc.) par des plateformes digitales qui organisent une rencontre directe, 100% dématérialisée, entre des travailleurs indépendants (parfois des particuliers) et leurs clients. Tous les secteurs sont concernés, l’assurance, n’y fait pas exception.

Des nouvelles formes d’assurance aux Etats-Unis

La startup Oscar propose des services innovants en assurance santé aux Etats-Unis. La stratégie d’Oscar est de placer le digital au cœur de la relation avec l’assuré. « Nous utilisons la technologie pour rendre les soins médicaux simples, intuitifs et humains. En fait, le genre d’assurance santé que nous aurions aimé avoir. », déclare Oscar.  Avec son application mobile, chacun peut indiquer ses symptômes, trouver les différents professionnels de santé sur Google Map, comparer les prix des honoraires, prendre rendez-vous. Oscar permet aussi, à partir de son application mobile, de joindre, via une plateforme téléphonique, des professionnels de santé en ligne pour répondre aux interrogations des patients, et délivrer des conseils et des prescriptions ordinaires.

Une autre startup américaine Lemonade, propose une relation client inédite. En effet, la souscription d’une assurance se déroule entièrement en ligne ou dans l’application mobile dédiée, à travers un dialogue avec Maya, une assistante virtuelle intelligente. Au cours d’un entretien en langage naturel, celle-ci va concocter une police optimisée en fonction des besoins de chacun de ses interlocuteurs.

S’il accepte les conditions qui lui sont offertes, le nouveau client n’aura plus qu’à régler sa prime, en quelques secondes, via un module de paiement intégré. Lemonade propose également de s’occuper de la résiliation d’un contrat antérieur : il suffit pour cela de fournir les coordonnées de la compagnie et les références de la police, puis de transmettre une signature (dans l’application).

L’ubérisation de l’assurance en France ?

Otherwise, la marque commerciale du courtier en assurance Amalfi, a récemment lancé une assurance santé fonctionnant en mode collaboratif.

Grâce à un modèle mutualisant les cotisations de petits groupes, le produit permet de récupérer jusqu’à 50 % des cotisations versées lorsque celles-ci n’ont pas été utilisées pour régler des prestations aux assurés. Un système qui permet de mettre fin à la complémentaire santé à fonds perdus, précise le courtier.

« Ainsi, l’assuré qui a moins de prestations, notamment grâce à un comportement responsable, se verra distribuer en fin d’année un bonus collaboratif pouvant atteindre 50 % des cotisations perçues hors taxes », commente Raphael Berger, Cofondateur et Président d’Otherwise.

Lorsque l’assuré souscrit à la complémentaire santé d’Otherwise, il rejoint un petit groupe d’assurés qui lui ressemblent. Ensemble, ils alimentent leur couverture composée d’un pot commun destiné à financer les petites dépenses de santé du groupe, d’un fonds de protection qui permet l’entraide entre tous les assurés santé et d’une couverture d’assurance classique qui intervient en complément les uns des autres pour assurer un niveau optimal de garanties et de protection, explique le courtier.

Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

 

 

Laissez un commentaire