Home Technologies Merci à tous, au TDAY la révolution numérique l’emporte largement !

Merci à tous, au TDAY la révolution numérique l’emporte largement !

A H+1 de la clôture du congrès TDAY Insurance, je ne peux faire immédiatement de constat de cette 2ème édition. La « digestion » va être longue et il me faudra revoir et écouter l’ensemble des contenus, des conférences, des périscopes live et des tweets, écouter nos partenaires pour comprendre et analyser la densité des propos et des échanges. Mais à l’heure où j’écris ce billet (00H45), j’ai une petite fierté qui peut sembler anecdotique mais qui est, selon moi, d’une extrême importance et qui probablement peut (r)éveiller positivement les consciences. Cette petite fierté est d’ordre sémantique. En effet, la bataille sémantique liée aux impacts des (r)évolutions technologiques, que certains qualifient de transformation ou de transition numérique et d’autres de révolution numérique me semble réglée. Aujourd’hui encore plus qu’hier, j’ai la profonde conviction qu’il faut urgemment et résolument abandonner les termes de transformation ou de transition, pour véritablement parler, sans que cela soit anxiogène, de révolution numérique. Cette révolution numérique se réalise grâce à la transformation de nos modes de pensée, de notre façon d’interagir avec le monde et de fonctionner. Nous sommes acteur de cette révolution numérique et devons prévoir l’accompagnement du changement dans les entreprises de notre secteur.

D’ailleurs, j’avais été très surpris des résultats d’une enquête que nous avions réalisée, juste avant le TDAY. A la question posée à 340 décideurs du secteur « Selon vous, doit-on parler de transformation numérique ou de révolution numérique ? » plus de 60% (60,7% exactement) ont spontanément préféré le terme de transformation numérique. Pour moi, les mots ont un sens et des impacts majeurs, et il est capital de ne pas se tromper. D’ailleurs, « à chaud », je me remémore le discours très puissant du Président de la Mutualité Française, dans le cadre de l’allocution de clôture du congrès. En effet, Monsieur Thierry Beaudet a développé plusieurs constats et idées majeures, par exemple à propos de la révolution interne de l’entreprise « le fait que dans nos grandes maisons, faire dialoguer MOE et MOA fait déjà figure d’exploit ». Celle aussi qui part du constat que, si beaucoup d’entreprises du secteur sont dans la course à la taille et essayent toutes de grossir, « il y a une société comme Alan qui avec moins de 10 personnes ont créée en 8 mois une société d’Assurance santé avec la maitrise des nouvelles technologies intégrant une priorité de simplicité pour les assurés ».

Cette révolution numérique, évoquée par le Président de la Mutualité Française, induit également des messages clairs à notre profession « je me dis qu’une belle et longue histoire ne garantit pas un bel et long avenir » et des interrogations « serons-nous capable de nous disrupter avant de l’être par les autres ? Notre vraie concurrence ne se situe t’elle pas en dehors de notre propre champ de vision ? », et d’ajouter « c’est à nous de faire entrer les bruits du monde dans nos organisations, à nous d’attirer les nouveaux talents, à nous d’attirer les nouvelles compétences, à nous de faire évoluer celles dont nous disposons déjà ». Dans cette révolution numérique, le Président de la Mutualité Française a évoqué également les dirigeants des entreprises de notre secteur « quand nous sommes dirigeants d’entreprise, nous avons intérêt à sortir de nos certitudes et se préparer à être surpris. »

Alors oui, nous devons tous parler de révolution numérique, alors oui, celle-ci- est porteuse d’un certain nombre de menaces mais aussi de beaucoup de formidables opportunités, alors oui comme le signifiait, pour terminer son discours Thierry Beaudet, « le numérique n’est pas une évolution, mais une révolution »  et « il y a urgence à comprendre, il y a urgence à penser, c’est le sens de ce Hub-Tday dont naturellement nous ne pouvons que féliciter et remercier les organisateurs ».

Nous ne remercierons, jamais assez, pour ces propos sur la révolution numérique, le Président de la Mutualité Française, et je vais pouvoir m’endormir sur cette réalité, OUI aujourd’hui la révolution numérique a emporté son match contre la transformation numérique ! OUI il est indispensable de parler de révolution numérique et OUI nous pouvons, en cela, remercier tous les acteurs de ce congrès. Les élus, les marques, les dirigeants et leurs collaborateurs sont en mouvement !

Merci à la toutes les « familles » du secteur de l’assurance, de leurs soutiens, de leurs présences. Il sera temps, à partir de lundi prochain, de faire des analyses plus détaillées de ce congrès, hub d’intelligence collective, au service immédiat et concret de la révolution numérique de notre secteur !

Jean-Luc Gambey

Laissez un commentaire