Home Citoyenneté La Matmut accompagne les victimes de terrorisme et de catastrophes naturelles

La Matmut accompagne les victimes de terrorisme et de catastrophes naturelles

La Matmut remplit son rôle citoyen d’assureur en s’engageant en faveur de ses sociétaires victimes d’actes de terrorisme et d’accidents collectifs et sinistrés de catastrophes naturelles. De ce fait, le groupe s’associe à la démarche actuelle du Secrétariat d’État à l’Aide aux victimes qui préconise un certain nombre de bonnes pratiques permettant une prise en charge rapide et améliorée et un accompagnement dans la durée des victimes et des sinistrés.

La liste des bonnes pratiques de la Matmut est détaillée ci-dessous.

En faveur des victimes et des sinistrés :

1. Promouvoir des campagnes de prévention et de sensibilisation aux risques, directement ou en lien avec les pouvoirs publics et les différents acteurs.

2. Promouvoir des formations et des campagnes de sensibilisation sur les gestes qui sauvent.

3. Sensibiliser les entreprises, commerçants et artisans, quant à la protection que leur confère une garantie perte d’exploitation.

4. Alléger, dans la mesure du possible, les formalités notamment pour les déclarations de sinistres et la preuve des préjudices.

5. Proposer un accompagnement personnalisé et humanisé impliquant compréhension, disponibilité et écoute.

6. Mettre en place des référents victimes et former ceux qui sont au contact des assurés à l’accueil et à l’écoute des victimes ayant subi un traumatisme psychologique.

7. Raccourcir les délais de réponse.

8. Diffuser une information simplifiée sur le contenu des garanties concernées par l’évènement.

9. Appliquer de manière bienveillante les clauses contractuelles et, si les circonstances l’exigent, permettre une prise en charge au-delà des garanties contractuelles.

10. Accorder des aides aux petites entreprises, commerces et artisans en grande difficulté financière du fait de l’évènement.

11. Innover et faire évoluer ses pratiques en matière d’aide aux victimes.

Pour les victimes d’acte de terrorisme :

1. Proposer un accompagnement psychologique et fournir une aide, y compris juridique, dans les démarches d’indemnisation.

2. Supprimer, dans les contrats en cours d’exécution, ou ne pas insérer, dans les futurs contrats, d’exclusions de garantie à raison de la survenance d’un acte de terrorisme.

3. Ne pas appliquer de surprimes.

Pour les sinistrés de catastrophe naturelle :

1. Mettre en place un numéro de téléphone gratuit dédié après une catastrophe naturelle majeure.

2. Veiller à la rapidité des délais de versement des avances sur indemnisation.

 » Les événements climatiques d’ampleur, les attaques terroristes ont hélas tristement fait parler d’eux ces dernières années. Notre savoir faire d’assureur doit s’exprimer pleinement dans de tels moments : être réactif, empathique et à l’écoute, dès que survient le sinistre. Il nous appartient de gérer au mieux les intérêts de nos sociétaires et de leur famille et c’est la raison pour laquelle nous nous associons à la démarche actuelle du Secrétariat d’État à l’Aide aux victimes. « , déclare Daniel Havis Président du Groupe Matmut.

Laissez un commentaire