Home Innovation Le digital est un axe stratégique primordial pour Malakoff Médéric, il est...

Le digital est un axe stratégique primordial pour Malakoff Médéric, il est essentiel dans le nouveau projet d’entreprise à horizon 2020 baptisé « MM20 »

Le groupe va investir 10 millions d’euros par an dans le digital et autant dans les données, soit une centaine de millions d’euros sur la durée du plan. « Nous aurons aussi une politique d’investissement dans des start-up, dont nous sommes en train de définir les axes », précise Thomas Saunier le Directeur Général du groupe.

Le digital dans le secteur de l’assurance peut avoir de multiples applications (auto, santé….). Malakoff Médéric utilise le digital en lien avec une problématique qui lui est chère : le bien-être des salariés. Pour la deuxième année consécutive, Malakoff Médéric, sera présent au CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas en janvier 2017. Derrière cette mobilisation, la volonté d’accélérer la digitalisation de son offre santé et qualité de vie au travail en capitalisant sur les nouveaux usages rendus possibles grâce aux objets connectés. Parmi les expérimentations dévoilées au CES, Malakoff Médéric présentera « Mon Assistant RH ». Il s’agit d’une application destinée aux salariés et aux responsables RH. Sa vocation est de simplifier les démarches des salariés tout en optimisant le processus RH des petites et moyennes entreprises.

Début 2016, le groupe avait déjà lancé une innovation alliant santé au travail et numérique. En 2015, Malakoff Médéric, dans le cadre de sa démarche Entreprise territoire de santé, et le Cnam (Conservatoire des Arts et Métiers) ont uni leurs compétences et leurs moyens pour créer, au sein de la Fondation Cnam, la chaire Entreprises et santé afin d’accompagner les entreprises dans leur maîtrise des enjeux de la santé au travail. Le Cnam et Malakoff Médéric mettent à disposition des managers une e-formation certifiante pour les aider à mieux intégrer la santé dans leurs pratiques managériales et gagner en performance, lancée début 2016. Le Mooc (formation en ligne ouverte à tous) « Éléments de santé au travail » est la première réalisation de cette chaire.

Pour Malakoff Médéric, les objets connectés sont aussi un outil pour aider les salariés à gérer leur santé et leur bien-être dans le cadre du travail en proposant par exemple des services de coaching en ligne. Comme le déclarait ces derniers mois, Alexandrine De Vallois, Directrice Stratégie et Marketing chez Malakoff Médéric : « Le groupe met en place un service de coach en ligne via une application web qui permet aux salariés d’identifier leurs facteurs de risque en leur proposant du conseil, du coaching via les objets connectés pour les aider à modifier leurs comportements à risques. Ils ont aussi accès via ce dispositif à une plateforme avec des infirmières qui leur donnent des conseils. »

Au-delà de sa forte orientation sur le digital, le groupe continue de remplir son rôle sociétal. Avec l’ONG Ashoka, Malakoff Médéric lance un appel à projets jusqu’au 8 janvier 2017 destiné aux projets contribuant à lutter contre les inégalités sociales. Cet appel à projet est créé pour accompagner les entreprises, associations et autres organisations désireuses d’acquérir de nouveaux outils afin de lutter plus efficacement contre les inégalités sociales. Les lauréats recevront un accompagnement technique (séminaires, ateliers, rencontres avec des entrepreneurs sociaux innovants, coaching personnalisé…), le premier d’entre eux une enveloppe de 10 000 euros. Entre six et dix lauréats seront retenus. Pour Malakoff Médéric, l’importance prise par le digital ne lui fait pas « oublier » son rôle sociétal.

NB : Les acteurs de l’assurance (au sens large) sont en mouvement. La preuve, ils font évoluer leurs outils, leurs analyses des risques, leurs offres, leurs services, leurs organisations,… en intégrant les (r)évolutions du marché (révolution numérique, développement de l’économie collaborative, modifications des comportements,…). Nous avons décidé d’évoquer les acteurs du secteur de l’assurance qui s’engagent dans l’innovation, la transformation et la révolution numérique. Bien sûr, il ne s’agit là nullement d’un classement, ni d’une volonté de vouloir, de façon exhaustive, répertorier les initiatives.

Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

Laissez un commentaire