Home Drône L’utilisation des Drônes, une manne pour les assureurs ?

L’utilisation des Drônes, une manne pour les assureurs ?

Avec le développement des nouvelles technologies, l’utilisation des drones se développe. Mais l’utilisation des drones entraîne certains risques sur le secteur de l’assurance, comme l’explique le Lloyd’s. Une couverture d’assurance suffisante présentera probablement une importance particulière afin de protéger les utilisateurs contre les risques émergents. Le secteur avec le développement des drones s’expose à cinq risques principaux.

Les pilotes négligents ou imprudents : le « facteur humain » deviendra un élément clé à prendre en considération pour les assureurs. L’élaboration de systèmes de formation et de délivrance de permis deviendra indispensable pour contrôler les capacités des pilotes de drones. Les assureurs peuvent s’attendre à rencontrer des problèmes particuliers quant au risque moral, dans la mesure où les pilotes au sol pourraient avoir le sentiment de ne pas être directement exposés aux risques aériens. Les assureurs pourront demander un plus haut niveau de rétention du risque au moins jusqu’à ce que les pilotes fassent preuve d’un comportement responsable et sûr.

Régimes de réglementation disparates : si la réglementation est en cours de mise au point, elle demeure toutefois incompatible d’un pays à l’autre. Un cadre réglementaire rigoureux devrait se révéler crucial afin de proposer des prestations d’assurance pour les activités de drones. Des normes internationales harmonisées et une définition précise de la responsabilité civile compteront probablement parmi les facteurs décisifs de l’efficacité de tout régime de réglementation.

Mise en application insuffisante : le secteur connait une évolution rapide et irrégulière si marquée que les régulateurs ne peuvent garantir une surveillance rigoureuse sans soutien technologique. Les technologies de localisation et de surveillance pourraient, dans un premier temps, aussi aider les pilotes à ne pas enfreindre la Loi, notamment en favorisant le développement de la technologie de « géoblocage » afin de s’assurer que les drones ne circulent pas dans des espaces aériens contrôlés.

Vulnérabilité aux cyberattaques : les drones pourraient être vulnérables aux cyberattaques, certains rapports suggérant qu’une communauté prospère de « pirates de drones » existe déjà. Les mesures de sécurité informatique deviendront certainement plus importantes pour l’évaluation des risques des assureurs d’activités commerciales de drones.

Atteinte à la vie privée : il s’agit probablement de la préoccupation sur les drones la plus invoquée par le grand public. L’assurance responsabilité professionnelle pourra couvrir le coût des dommages intérêts à verser au titre de toute violation de la vie privée contre des pilotes de drones. Les principales exigences d’assurance devraient inclure l’achèvement des évaluations des facteurs relatifs à la vie privée et la conformité aux lois et règlements applicables.

Face à l’expansion persistante du marché des drones, les fabricants peuvent s’attendre à des expositions à des risques de plus en plus complexes et onéreux. Il conviendra sans doute de prendre en considération la protection de la propriété intellectuelle et la gestion de la responsabilité produit dans le cadre de toute couverture d’assurance.

Illustration de Courrier International

Enregistrer

Laissez un commentaire