Home Communication Nos CV ne racontent qu’une partie de notre histoire !

Nos CV ne racontent qu’une partie de notre histoire !

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés par les professionnels du secteur. Mais pas seulement pour promouvoir sa marque ou ses produits. Il permet également aux recruteurs de « vérifier » les profils des candidats. Selon une étude de CareerBuilder administré en mars et avril dernier auprès de 400 professionnels, 52 % des recruteurs effectuent des recherches sur les réseaux sociaux avant de recevoir un candidat ou une candidate pour un entretien d’embauche. Les réseaux sociaux les plus consultés sont logiquement les plus utilisés par les internautes : Facebook (55 %), Linkedin (45 %), Twitter (26 %), Google + (23 %) ou encore Instagram (14 %). Les recruteurs sont également 42% à taper le nom des candidats dans un moteur de recherche.

Mais que recherchent les professionnels en consultant les comptes des réseaux sociaux des candidats ? Ils recherchent par exemple, des «preuves de créativité» (33 %), des «certitudes sur la personnalité» (33 %), des «recommandations extérieures» (28 %) ou encore le «souci de relayer une image professionnelle» (26 %).

Dans 42 % des cas, les recherches effectuées «incitent» les employeurs à recruter le candidat, et dans 41% des cas, ils sont convaincus de ne pas recruter le candidat suite à leur recherche sur les réseaux sociaux. Quels sont les éléments trouvés sur les réseaux sociaux qui peuvent nuire aux candidats ? Et bien nous trouvons, Les «mensonges sur les compétences» (32 %), le «manque de professionnalisme du pseudonyme» utilisé sur les réseaux sociaux (28 %), les «critiques à l’égard d’une ex-entreprise et/ou d’un collègue» (28 %) et les «preuves d’une consommation d’alcool ou de drogue» (23 %).

En résumé, les recruteurs recherchent sur les réseaux sociaux, la face cachée de l’iceberg des candidats. Ce qu’ils veulent cacher, et qui ne figure pas sur le CV. « Les CV ne peuvent raconter qu’une partie de l’histoire, les employeurs comptent donc de plus en plus sur les médias sociaux et les recherches en ligne pour compléter leurs connaissances sur un candidat », assure Frédéric Woldanski, directeur général de CareerBuilder France. Alors, un conseil à tous : faites attention à ce que vous publiez sur les réseaux sociaux ! Ou assurez-vous bien que le contenu soit accessible seulement à vos contacts privilégiés !

Contact : Jean-Luc Gambey 

Compte Twitter

Compte LinkedIn 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.